Opinion

La blague n’aura pas duré longtemps

(TripFoumi Enfo) – Haïti est un pays où tout est possible, où les nouvelles les plus poignantes peuvent devenir soudain une douce mélodie dont seuls les créateurs connaissent le secret. La vérité sur certaines choses est parfois tellement hideuse que chercher à faire la lumière dessus peut entraîner la mort.

Ici, à TFE, on prend des risques pour le bien collectif, tout en étant conscient des conséquences. Haïti, aussi petit soit son territoire, regorge tellement de vices, de coups bas et d’hypocrisie qu’on pourrait en faire des spécialités du terroir.

Nos risques se basent sur la quête de la vérité et les questionnements qui puissent provoquer le jaillissement de la lumière. Certaines choses sont compréhensibles et on les comprend, d’autres, en revanche, demeurent des mystères. Celles-ci invitent souvent à la spéculation, chacun son opinion, et les détenteurs de la vérité en rient.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Dans l’espace d’un cillement, le Patron est kidnappé puis relâché, comme pour exprimer une erreur vite rectifiée. Il y a tellement de pauvres haïtiens, déjà privés de tout, qui auraient souhaité une telle reconnaissance : au moins 2 jours sous l’obédience des ravisseurs leur ferait du bien. Celui-là n’a même pas traversé deux pâtés de maisons. De quoi se poser des questions.

On ne le fera pas, le peuple en a déjà posé des tonnes. Cependant, on est tenté d’apprécier l’acte civilisé (ironie) des ravisseurs, après avoir reconnu l’Homme, quand ils ont décidé de rectifier le tir.

Bien-sûr qu’on déteste ce phénomène qu’est le kidnapping. On ne le souhaite à personne. Mais, les enfants du Bon Dieu sont loin d’être des idiots, ils ont encore leur lucidité, n’essayez pas de la leur voler.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker