ÉconomieDiplomatie

Les États-Unis gèlent leur financement à Haïti en attendant un gouvernement légitime

(TripFoumi Enfo) – Le Congrès américain se penche sur des dispositions législatives régulant les actions de financement des États-Unis à Haïti. En effet, une « loi sur le développement, la responsabilité et la transparence institutionnelle en Haïti », a été votée par le Sénat et signée par le président Joe Biden, le 15 mars 2022. Cette nouvelle mesure exige la mise en place d’un gouvernement légitime issu d’élections crédibles ou d’un consensus large, pour entreprendre des supports financiers à Haïti.

« Les fonds pour l’assistance à Haïti ne peuvent être mis à la disposition du gouvernement d’Haïti que si le secrétaire d’État certifie et signale aux commissions compétentes du Congrès qu’un nouveau président et un nouveau Parlement sont entrés en fonction après des élections libres et équitables, ou que le pays est dirigé par une autorité gouvernementale transitoire largement représentative de la société haïtienne », a-t-il mentionné dans le texte de loi.

Cette loi est ponctuée d’interdictions en définissant des axes prioritaires pour le support financier des USA à Haïti; la Gouvernance, la lutte contre la corruption et les violations des droits humains en font partie. En ce sens, des fonds peuvent être alloués à Haiti pour soutenir des élections libres et équitables, financer des programmes de la police, de la justice, éradiquer les gangs, réduire la détention préventive prolongée, renforcer la santé publique, la sécurité alimentaire, l’éducation, l’accès à l’eau et assainissement, entre autres.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

L’exception de financement, selon cette disposition, concerne surtout les Forces armées d’Haïti (FAd’h), qui n’a le droit de bénéficier d’aucune aide financière.

Par ailleurs, cette disposition exige la poursuite des enquêtes sur les différents massacres perpétrés dans les quartiers populaires en Haïti. En effet, 180 jours ont été accordés, après la promulgation de cette loi, au Secrétaire d’État américain pour informer les comités compétents du Congrès sur les événements qui ont conduit aux différents crimes de sang en Haïti et leurs conséquences sur le pays.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker