Économie

132 millions USD approuvés par la BM pour améliorer la sécurité alimentaire et les infrastructures routières en Haïti

(TripFoumi Enfo) – La Banque Mondiale (BM), à travers son Conseil d’administration, a approuvé un don de 102 millions de dollars américains pour le Projet d’Agriculture Résiliente pour la Sécurité Alimentaire (PARSA). Une tranche additionnelle de $30 millions US a été également approuvée par le Conseil pour le projet d’Accessibilité et de résilience rurale en Haïti, peut-on lire dans un communiqué ce jeudi 17 mars 2022.

Le montant alloué au PARSA vise à soutenir environ 75 000 ménages dans le secteur agricole, soit 375,000 bénéficiaires, en vue d’améliorer l’accès à la sécurité alimentaire, de garantir les moyens de subsistance en milieu rural et de renforcer la résilience aux aléas climatiques, d’après la BM. Pour le transport, le projet va renforcer l’accessibilité de la route dans les zones touchées par le tremblement de terre et améliorera la résilience du réseau routier, informe la note.

Le financement additionnel pour le Projet d’accessibilité et de résilience rurale en Haïti se concentrera sur les segments de route les plus vulnérables aux impacts du changement climatique, notamment les inondations et les glissements de terrain dans le grand Sud. Le tremblement de terre du 14 août 2021 a affecté plus de 850 km du réseau routier dans la région sud du pays, entraînant des dommages pouvant atteindre 160 millions de dollars et laissant plus de 450 000 personnes isolées.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le chef des opérations de la Banque Mondiale en Haiti, Laurent Msellati, a décrit la situation post-séisme de la région Sud.

« Le puissant séisme de 2021 a causé d’importants dégâts dans la péninsule sud. Il a aggravé l’insécurité alimentaire déjà préoccupante dans ces départements alors que des milliers d’agriculteurs ont perdu leurs moyens de subsistance ainsi que leur accès aux marchés. Le projet appuiera notamment des pratiques d’agriculture durable et de gestion des terroirs, ainsi que la réhabilitation des infrastructures rurales, afin de promouvoir des systèmes locaux de production alimentaire plus résilients et d’assurer une croissance économique inclusive », a déclaré Me Laurent Msellati.

La gravité de l’insécurité alimentaire de la population haïtienne est très préoccupante. Selon les estimations les plus récentes de la classification intégrée des phases de la sécurité alimentaire (IPC), en septembre 2021, 4,4 millions de personnes étaient en situation de crise. D’ici juin 2022, 4,6 millions de personnes seront touchées par cette crise, d’après les prévisions.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker