RussieUkraine

Vladimir Poutine célèbre en grande pompe l’annexion de la Crimée sur fond de guerre

 
(TripFoumi Enfo) – Alors que, depuis le début de la guerre, il est décrit sur tous les plateaux de télévision occidentale comme esseulé dans son bunker et enfermé sur lui-même par peur de la Covid-19, c’est une véritable démonstration de force qu’a offert  Vladimir Poutine, ce vendredi 18 mars, à l’occasion du 8ème anniversaire de l’annexion de la Crimée par la Russie. C’était dans le stade de Loujniki de Moscou, le plus grand du pays, bondé d’une foule en liesse et parée du tricolore russe, Poutine a réitéré ses justificatives de l’invasion de la Russie en Ukraine et loué l’héroïsme des combattants russes.
 
“Je fais tout pour notre peuple”, a lancé le chef du Kremlin sur la scène montée pour l’occasion sur laquelle était visible une banderole « non au nazisme ». Faisant allusion aux territoires séparatistes du Donbass, le président a martelé qu’“il y a eu un pilonnage constant dans cette région (le Donbass). Cela représente un véritable génocide”. D’ailleurs, c’est l’un des motifs annoncés par Moscou pour justifier cette invasion en Ukraine, lancée depuis le 24 février.
 
Dans cet événement populaire où Vladimir Poutine était apparu très décontractée, il a assuré sa détermination, malgré le tollé que provoque son invasion de l’Ukraine,  à continuer ce qu’il a entrepris : “Nous savons ce que nous devons faire ensuite… Nous réaliserons certainement tous les plans que nous avons élaborés”.
 
Par ailleurs, il a loué le mérite des soldats russes en mettant en avant leur camaraderie.
 
Bien qu’une interruption de la retransmission de son discours à la télévision russe ait été constatée, Vladimir Poutine a pu tout de même terminer son allocution sans difficulté. La panne s’est révélée être due à un dysfonctionnement technique, d’après les responsables. Par la suite, son intervention a fini par être reprise en différée dans sa totalité.
 
Il faut souligner que la Russie a envahi son voisin ukrainien depuis le 24 février dernier. Cette guerre a jeté sur les routes de l’exil près de 4 millions de réfugiés. Bien que le bilan des victimes civiles soit encore difficile à établir, près de 109 enfants sont déjà rapportés comme tués par l’UNICEF. Malgré les différentes séances de pourparlers entre Russes et Ukrainiens, une solution diplomatique semble encore très lointaine.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker