Nécrologiesociété

Les funérailles de la poétesse Jessica Nazaire, un instant d’au revoir

(TripFoumi Enfo) – Dans une salle bien remplie à l’église adventiste du 7ème jour de Béthanie de Pétion-Ville, les funérailles de la poétesse Jessica Nazaire ont été chantées, ce dimanche 20 mars. Pour saluer le départ de cette jeune fille, décédée à l’âge de 24 ans, de grandes personnalités ont payé de leur présence.

En présence de sa famille, de ses amis, de ses camarades et de ses collègues de travail et de l’ancien ministre de l’Éducation Nationale d’Haïti, Pierre Josué Agenor Cadet, les obsèques de Jessica Nazaire ont eu lieu. Dans un concert de pleurs et de témoignages, les uns plus tristes que les autres, la cérémonie s’est déroulée en toute sécurité.

Marvens Nazaire, le seul et unique petit frère de la poétesse, courageusement, a dressé le portrait biographique de sa grande sœur allongée dans un cercueil. Tout au long de son discours, Marvens a décrit son ainée comme une mentoresse et une jeune fille responsable, non seulement pour lui, mais aussi pour toute la famille. « Le chiffre 12 a marqué la vie de notre famille. 12 janvier 2010, nous avons perdu notre mère sous les décombres. Encore 12 mars 2022, nous avons perdu notre sœur », a fait savoir le jeune homme.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

D’autres personnes ont pris la parole à cette occasion. Son camarade Shonly Bonel Laguerre, étudiant en Communication Sociale à la Faculté des Sciences Humaines (FASCH), a révélé que Jessica était une étudiante studieuse et celle-ci exigeait toujours la qualité dans ses différents travaux académiques. « Jessica aimait la vie, mais elle n’est pas arrivée à la vivre », déclare Shonly, en larmes au moment de raconter une partie de la vie de Jessica.

À l’occasion, Junior Antoine, Directeur d’information de la Radio Télévision Monopole, également membre fondateur du journal Écho Ayiti, deux institutions auxquelles Jessica Nazaire prêtait ses services en tant que journaliste, parle de son ancienne collaboratrice comme d’une personne intelligente, humble et renfermée sur elle même. Il a décidé de revenir sur ce 12 mars. « J’étais en train de préparer la sortie d’un nouveau numéro avec un téchnicien quand un ami m’a appelé pour me demander si je n’ai aucune nouvelle de Jessica. J’ai tenté de l’appeller, mais en vain. Après quelques minutes, c’est la nouvelle de sa mort qui m’est venue », raconte M. Antoine, estimant que la disparition de ce bel esprit est un coup dur pour la presse en général, pour lui particulièrement.

Le journaliste au quotidien Le Nouvelliste, également activiste culturel, Ricot Marc Sony, présente Jessica comme une amie depuis plusieurs années. Son premier boulot en tant que journaliste, il l’a eu grâce Jessica, quoique, dit-il, cette dernière soit de la même génération que lui. « On avait notre manie de s’emprunter des livres », raconte Ricot qui, de plus, a qualifié Jessica Nazaire comme la plus grande poétesse de sa génération.

Jessica Nazaire avait plusieurs cordes à son arc. Poétesse, juriste et journaliste, la jeune fille est partie pour l’au-délà le 12 mars 2022, laissant derrière elle un extraordinaire recueil de poèmes titré « Pwa Grate », paru aux Éditions la Rosée en 2019.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker