Monde

Le gouvernement des Talibans  interdit l’école secondaire aux jeunes filles

(TripFoumi Enfo) – Alors qu’elles espéraient reprendre l’école après 7 mois de privation depuis la prise du pouvoir par les Talibans, les filles afghanes se sont vues interdites d’avoir accès dans les salles de classe des collèges et lycées du pays, ce mercredi 23 mars. Cette décision qui a été confirmée par le pouvoir taliban, a surpris plus d’un, car il avait annoncé lui-même la possibilité pour les filles de retourner en classe. C’est un véritable coup de massue pour ces adolescentes qui voient leur avenir hypothéqué par une telle décision.
 
Arrivé au pouvoir à la faveur du retrait des Américains du pays, ce mouvement religieux ultraconservateur, contrairement à son premier règne dans le pays,  avait garanti que les filles pourraient aller à l’école. « Nous essayons, grâce à une nouvelle procédure appropriée, de créer un environnement éducatif sûr pour les femmes et les filles », avait déclaré Zabihullah Mujahid, le porte-parole des nouveaux maîtres de l’Afghanistan. Cependant, quelques minutes après avoir eu accès à leur établissement scolaire, les filles étaient priées de rentrer chez elles. Aucune explication officielle n’a été fournie par les autorités pour cette décision qui choque et met dans le désarroi les victimes. Le porte-parole du ministère de l’éducation, Ahmad Aziz Rayan, s’est juste contenté de répondre aux journalistes: «nous n’avons pas le droit de faire de commentaires ».
 
« L’éducation est notre droit, » ont scandé des jeunes filles qui ont osé braver les Talibans en manifestant, d’après ce que rapporte Franceinfo. « Qu’est-ce que je peux dire ? Je n’ai pas les mots. Que pouvons-nous faire face aux talibans ? Oui, nous sommes des filles, mais nous sommes des Afghanes, nous sommes des êtres humains. Pourquoi nous n’aurions pas le droit d’aller à l’école ? », a déploré une jeune afghane devant les journalistes.
 
Cette décision a été condamnée par l’ONU et plusieurs pays occidentaux, notamment les États-Unis et la France. Il s’agit d’une décision « consternante », prise par les Talibans. Selon le ministre des Affaires étrangères, c’est une mesure « qui contredit leurs (Talibans) engagements publics ». De son côté, l’Oncle Sam dénonce « une trahison des engagements publics donnés par les dirigeants talibans au peuple afghan et à la communauté internationale ».

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker