ÉnergieGuerreRussieUkraine

La Russie menace de couper ses livraisons de gaz à l’Europe dès le 1er avril si elle refuse de payer en roubles

(TripFoumi Enfo) – Très redoutée, même que c’était à prévoir, la nouvelle a eu l’effet d’une bombe dans cette guerre économique qui oppose la Russie aux Occidentaux à côté du conflit militaire en Ukraine. « Nous n’obtenons rien gratuitement et nous n’allons pas non plus nous engager dans la charité », a martelé le président russe, lors d’une intervention télévisée, ce vendredi 31 mars, en annonçant un décret qu’il vient de signer lui octroyant le droit de fermer le robinet de gaz de l’Europe dès demain, si celle-ci refuse de régler ses approvisionnements en roubles.

En effet, pour donner suite à sa déclaration de la semaine dernière exigeant que les pays dits « inamicaux » de payer le gaz russe en roubles, Vladimir Poutine s’est donné le pouvoir de couper le gaz aux récalcitrants à travers un décret. Selon ce dernier, les clients étrangers doivent « ouvrir des comptes en roubles dans les banques russes » qui serviront pour payer « le gaz livré à partir du premier avril ».

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Si ces paiements ne sont pas effectués, nous considérerons cela comme un défaut de la part des acheteurs, avec toutes les conséquences qui en découlent. Personne ne nous vend quoi que ce soit gratuitement, et nous n’allons pas non plus faire de charité – c’est-à-dire que les contrats existants seront interrompus », a lancé l’homme fort du Kremlin, décrié en Occident, mais dont la côte de popularité a grimpé en Russie depuis son invasion de l’Ukraine.

Toutefois, il faut souligner que l’Allemagne ainsi que l’ensemble des pays du G7 avaient refusé l’exigence russe de payer en roubles. Selon eux, il s’agit d’une rupture de contrat. Mais, après un coup de fil hier mercredi 30 mars entre le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président russe, Vladimir Poutine, celui-là avait fait savoir que ce paiement allait plutôt être mis en place progressivement. Le mois d’avril avait été donné comme échéance.

Il faut souligner que l’Allemagne qui depend à environ 45% du gaz russe avait déjà mis en branle son plan d’urgence depuis ce matin. Bien que la recette de la vente soit vitale pour la Russie, le gaz russe permet à certains pays européens comme l’Allemagne de se chauffer, de produire de l’électricité, de faire fonctionner des industries et même de cuisiner. Comment s’en passer dans un délai aussi court s’il refuse de payer en roubles?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker