Justice

Le barreau de Port-au-Prince veut forcer les autorités à délocaliser le Tribunal de Première Instance

(TripFoumi Enfo) – Le barreau de Port-au-Prince a annoncé, le jeudi 31 mars 2022, qu’il va continuer à entreprendre des démarches pour amener les autorités concernées à prendre des dispositions pour délocaliser le Tribunal de Première Instance de la juridiction. Le secrétaire général du Conseil, Robinson Pierre Louis, a évoqué les difficultés rencontrées par les professionnels de la justice pour remplir leurs fonctions depuis des années.

La situation n’a pas évolué, plus de 2 semaines après que le conseil du barreau de Port-au-Prince a adopté une résolution en assemblée générale pour demander aux autorités concernées de délocaliser le tribunal, selon le secrétaire général du conseil du barreau. Il a annoncé que le gouvernement taïwanais a déjà répondu favorablement à la demande de construction d’un autre espace pour le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

« C’est au gouvernement haïtien de prendre les mesures qui s’imposent pour protéger les avocats, les juges, les greffiers et les autres professionnels de la justice et pour un retour à la normale de la situation », a souligné le professionnel de droit.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Maître Robinson Pierre Louis a annoncé que le barreau entend lancer des mouvements dans les prochains jours dans le but de faire passer des revendications. L’avocat a déploré les actes de violence perpétrés à l’encontre de plusieurs membres du barreau dans la zone du bicentenaire en raison du phénomène de l’insécurité.

Depuis environ 4 ans, les activités ont considérablement diminué au Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, a déploré Me Pierre Louis. Une situation qui, selon lui, vient aggraver le phénomène de la détention préventive prolongée dans la juridiction.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker