À la une

Quand Tafa-Mi-Soleil et Emeline Michel se rencontrent, la musique se met au garde-à-vous !

(TripFoumi Enfo) – Haïti a produit, et continue cette belle production, des êtres de lumière à qui nous sommes tenus de tirer notre chapeau, et bien bas. En effet, presque dans tous les domaines, littérature, musique, peinture, cinéma entre autres, il existe des gens qui se démarquent du facile avec tellement de maestria qu’ils devraient être par nous considérés comme l’expression la plus adéquate qu' »Ayiti p ap peri ». La vérité : ils inspirent et donnent espoir. Espoir que meilleur sera demain. De ces pierres philosophales, appelons un chat un chat, Tafa-Mi-Soleil et la Diva Emeline Michel se trouvent sur cette toute petite liste pour mille et une raisons. Ces étoiles, elles chantent, disons-le, elles chantent, admettons cela, elles chantent bien, et nous leur balançons sans hésiter « Ewa » !

Le 2 avril dernier, qu’un beau public se soit réuni en Floride, aux États-Unis, lors du 6ème banquet annuel de collectes de fond, c’est vrai. Que ce public soit l’un des plus chanceux du monde, indiscutable, cela. Pourquoi ? Evenie Rose Thafa Ina Saint Louis, de son nom de scène Tafa-Mi-Soleil, et la reine de la chanson haïtienne Émeline Michel se sont croisées sur le même plancher : un moment de qualité quoi. La voix de « Mèsi lavi » a demandé à la jeune pépite de la rejoindre sur l’estrade. Ensemble, elles ont interprété le titre à succès « Pè letenèl » pour les spectateurs accrochés à leurs lèvres, l’occasion pour ces derniers de faire un bout de voyage dans l’Haïti cabossée et minée par la corruption, la misère et le spectre de la migration.

« J’ai rencontré ma diva pour la première fois de mon existence. Rien que la rencontrer, j’aurais connu la plus belle journée de ma vie. Et la voilà qui me propose de gravir le podium pour que nous chantions ensemble. Les mots me manquent pour décrire mes émotions », a écrit l’interprète de « Pinga » avant de mentionner, « pour avoir partagé pour la première fois la même scène qu’avec lui, le nom d’une autre icône du paysage musical haïtien, Beethova Obas ». Dans ses conseils à Tafa, Émeline, avouant être fan de la fille de 24 ans pour son style, l’invite à rester sur cette voie : celle du genre musical choisi pour sa carrière solo depuis pratiquement 2 ans.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Tafa-Mi-Soleil est cette belle promesse faite à la chanson haïtienne, laquelle promesse refuse de s’abîmer dans la facilité artistique de l’heure. S’installer dans la cour des grands, voilà sa mission, à en croire ses propos. S’il est un fait que ne conteste pas la véracité, c’est que l’auteure de « Mizik sove vi m » se trouve sur la bonne route. Soul, jazz, pop rock se combinent pour faire fonctionner sa machine musicale qui ne cesse d’impressionner les plus beaux esprits d’Haïti. Mademoiselle sait charmer par son talent qu’elle continue de peaufiner jour après jour.

Chanteuse, Designer styliste, Peintre, Rose Tafa-Mi-Soleil, qui dit éprouver une grande appréciation pour l’une des plus splendides voix haïtiennes Yole Dérose, est née le 17 mars 1998 à Fort Jacques. Elle a été découverte aux côtés du rappeur D-fi, il y a environ 5 ans. Le 1er mars 2020, désirant voler de ses propres ailes, elle a décidé de lancer sa carrière solo et, depuis, la jeune fille multiplie les succès. Elle compte à son actif un Extanded Play et plusieurs collaborations. L’amour, la mélancolie et la nostalgie constituent ses thématiques de prédilection.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker