Amerique Latine

Salvador | Les journalistes qui donnent la parole aux gangs armés risquent entre 10 à 15 ans de prison

(TripFoumi Enfo)- À Salvador, de nouvelles mesures sont adoptées pour lutter contre le gangstérisme. Parmi lesquelles, l’interdiction de donner la parole aux gangs armés dans les médias du pays. C’est sur la demande du président salvadorien, Nayib Bukele, que le parlement de ce pays a adopté cette mesure.

Il s’agit d’une loi interdisant aux médias la diffusion des messages de gangs criminels, adoptée ce mardi 5 avril. Une peine de 10 jusqu’à 15 ans de prison est prévue pour ceux qui ne respectent pas cette nouvelle décision qui est prise dans le but de lutter contre les actes de banditisme.

« Interdiction de reproduire ou de transmettre des messages ou communiqués ayant pour origine, ou pour origine présumée, des groupes de délinquants qui pourraient provoquer l’angoisse ou la panique dans la population », lit-on dans cette nouvelle disposition légale du Salvador.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker