ProtestationLa Presse

Victimes de brutalités policières, les journalistes des Cayes se vengent

(TripFoumi Enfo) – Un journaliste a été victime de brutalités policières le 29 mars dernier dans la manifestation organisée aux Cayes contre l’insécurité. Voulant se solidariser avec leur confrère et critiquer les agissements des policiers, les journalistes de la ville ont décidé de bouder toutes les activités de l’institution policière jusqu’à nouvel ordre.

Il s’appelle Jean Vanel Soliman. Alors qu’il était dans l’exercice de ses fonctions le 29 mars passé, dans la manifestation contre l’insécurité, il a été rossé par des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Un acte que les journalistes de cette ville condamnent et en conséquence, ils passent à l’offensive.

Ils ont décidé de bouder toutes les activités de la PNH aux Cayes jusqu’à nouvel ordre. Selon ce qu’ils ont indiqué, une plainte sera déposée pour ce motif devant les autorités compétentes contre l’institution policière.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Soulignons que deux autres journées de mobilisation sont annoncées aux Cayes, toujours dans l’idée de protester contre l’insécurité, le jeudi 7 et le vendredi 8 avril 2022.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker