À la uneCulture

Le MUPANAH, gardien de la mémoire historique et culturelle d’Haïti

(TripFoumi Enfo) – Le 7 avril 2022 marque le 39e anniversaire de l’inauguration du Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH). Cette date s’inscrit dans le calendrier des commémorations et célébrations du gouvernement à travers le Ministère de la Culture et de la Communication baptisé « Année de la belle amour humaine». Le MUPANAH est un espace historique et culturel qui retrace l’histoire d’Haïti à travers toutes les périodes de la colonisation jusqu’à nos jours.

Le Musée du Panthéon National Haïtien est situé à Port-au-Prince au Champ de Mars. C’est un espace qui permet au pays de rendre hommage à ses ancêtres et de préserver ses souvenirs pour les générations futures. L’une de ses principales missions est de préserver le patrimoine historique et culturel du pays et de promouvoir la culture nationale.

Le Musée National est une institution placée sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication. L’institution participe à la formation des citoyens, l’organisation d’activités de promotion de la culture haïtienne et à l’enrichissement des archives historiques du pays. Elle collecte aussi les œuvres d’art liées à notre histoire et à notre culture comme peuple.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Dans le musée, on trouve un sarcophage qui conserve les restes symboliques des Pères de la Nation. On y trouve une importante collection d’un millier d’œuvres d’art, d’objets décoratifs, de documents historiques et de pièces archéologiques.

À l’intérieur du MUPANAH sont exposés des vestiges espagnols, africains et européens et une section dédiée aux héros de l’indépendance. Le fusil d’argent avec lequel Henry Christophe s’est suicidé en 1820, la cloche qui annonçait l’indépendance du pays en 1804, et des chaînes que les colons utilisaient pour les esclaves sont également gardés au Musée.

Dans le hall de l’entrée principale, on constate les bustes de Dessalines, Pétion, Christophe et Toussaint. Après l’entrée, on trouve une grande salle qui retrace l’histoire de l’île d’Haïti. Sur le mur sont gravés les noms de dizaines de héros, femmes, hommes, esclaves, noirs, mulâtres, indigènes qui ont participé d’une manière ou d’une autre à la construction de la nation.

La première section du MUPANAH est consacrée aux Taïnos. On peut y voir un grand vase d’époque indienne, plusieurs bijoux et une hache entre autres matériels.

La deuxième section retrace la période de la colonisation espagnole. On y trouve l’ancre du navire de la Santa Maria, l’une des caravelles de Christophe Colomb, qui a été déterrée dans la région de Caracol dans le Nord-Est. Nous pouvons également voir plusieurs armes utilisées par les espagnols.

Plus loin, la principale période coloniale de Saint-Domingue avec les Africains et qui marque du même coup le début de l’esclavage dans la colonie.

Dans la section consacrée aux Héros de l’Indépendance, on trouve plusieurs objets utilisés par Toussaint dont un grand tambour assotor et une épée d’Alexandre Pétion et un portrait de Henry Christophe.

Il y a une salle réservée aux expositions temporaires « d’art plastiques et de photographies » pour faire passer divers (messages) toujours liés à l’histoire et à la culture du pays.

Le Musée du Panthéon National Haïtien a été inauguré le 7 avril 1983. Ce 7 avril marque également la date du dépot des restes de Toussaint Louverture au MUPANAH.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker