ImmigrationRépublique Dominicaine

Novembre 2021-avril 2022, près de 800 femmes enceintes expulsées vers Haïti

(TripFoumi Enfo) – L’insécurité généralisée pousse beaucoup d’Haïtiens à fuir le pays. À l’extérieur, en République voisine notamment, la situation est très complexe pour les migrants de la terre de Dessalines. En effet, la République Dominicaine a expulsé entre novembre et avril 2022 pas moins de 792 migrantes haïtiennes enceintes.

Cette pratique, l’expulsion des femmes enceintes, a réellement débuté en novembre lorsque le président dominicain avait sollicité la communauté internationale à agir en urgence sur la crise haïtienne. À date, près de 800 femmes enceintes ont été obligées de rentrer au bercail. De plus, environ 433 familles avec des enfants de moins de 18 ans ont subi le même sort, selon un média dominicain.

Plusieurs organisations internationales dont l’Organisation des Nations-Unies (ONU), la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH), avaient critiqué cette mesure prise par le gouvernement de Abinader.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Les autorités haïtiennes ne bougent pas d’un pouce face à cette péripétie que traversent les femmes enceintes de l’autre côté de la frontière. D’ailleurs, une fois expulsées, aucune disposition de prise en charge n’est à ce jour élaborée par l’État. Elles sont livrées à elles-mêmes face aux problèmes venus de toutes parts.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker