À la une

Présidentielle en France : les candidats avec moins de 5% dans l’embarras financier

(TripFoumi Enfo) – Comme le prévoit le système électoral français, seuls les candidats ayant collecté plus de 5% des voix exprimées auront droit à un remboursement. Du coup, seulement 4 parmi les 12 candidats qui étaient en lice ont dépassé cette barre : Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean Luc Mélenchon et Eric Zemmour.

Avec 4,58% des voix, les frais de campagne de Yannick Jadot ne seront pas remboursés. Même chose pour la candidate LR, Valérie Pécresse, à 4,79% des voix qui a dit, au lendemain des résultats du premier tour, être personnellement endettée « à hauteur de 5 millions d’euros ». Les appels aux dons commencent.

Sur les réseaux sociaux, les appels aux dons pour soutenir les candidats battus et qui ont fait moins de 5% au premier tour de l’élection présidentielle française sont bien souvent qualifiés d’« indécents » et leurs refus de se retirer au profit de candidats mieux placés sont pointés du doigt.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

L’aide financière des candidats n’ayant pas dépassé les 5% correspond à 4,75% du plafond des dépenses du premier tour, soit 800 000 euros. Huit candidats sur douze sont dans cette situation, ce 11 avril 2022 : Valérie Pécresse, Yannick Jadot, Jean Lassalle, Fabien Roussel, Nicolas Dupont-Aignan, Anne Hidalgo, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud. Deux d’entre eux réclament déjà à leurs électeurs de mettre la main en poche pour soutenir leur candidat malheureux.

À l’instar du parti des écologistes EELV et Les Républicains, des appels aux dons ont déjà été lancés.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker