À la une

Fonds-Verrettes, une riche commune, abandonnée par les autorités centrales

(TripFoumi Enfo) – Fonds-Verrettes, là où je suis né (TT), dans l’ouest d’Haïti, est l’une des 5 communes de l’arrondissement de la Croix-des-Bouquets, qu’il ne faut surtout pas confondre avec Verrettes, dans le département de l’Artibonite. Fonds-Verrettes, terre sacrée, témoin de ma naissance rayonnante. Augustes soient tes ancres, pourvoyeurs de mon existence féconde. J’ai longtemps été le gourmand, délectant tes savoureux recoins parsemés d’un pittoresque accentué.

J’ai gambadé dans ta forêt, prêté attention aux chants des oiseaux, je me suis souvent reposé à l’ombre de verts feuillages, qui eurent légué à la ‘Forêt des pins’ l’allure d’une émeraude géante. Mais ce temps s’avère complètement révolu. Un paradis cédant sa place à un enfer. « Châtiments ». Fonds-Verrettes, victime de l’ignorance haïtienne. Forêt des pins, témoin manifeste d’une pauvreté incalculable. Sa verte parure s’effrite peu à peu. La pierre précieuse est vidée de sa juste valeur. Fougueux, sont les affamés, s’acharnant sur les arbres pour répondre aux dures exigences de la vie. Cette misère incrustée dans la nature des pauvres Fonds-verrettiens, dans sa démence, disloqua les véritables maillons d’une nature stable, productrice: la terre devient stérile, accroissant la misère.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Cette nature dérangée dans sa course se veut triste, frustrée. Ainsi, en ce jour de mai 2004, plus d’un millier de personnes furent englouties par ses torrents de larmes. La vie est suspendue, une terre est dévastée et le deuil est multiple. Malgré ce désastre, malgré ces ténèbres engouffrant le bien-être humain, Fonds-Verrettes doit renaître de ses cendres. Une vie toute entière est à rétablir, un environnement attend d’être rénové. Et les véritables travailleurs à qui revient cette dure tâche ne se trouvent nulle part que dans le berceau de cette terre: Ces enfants, habitants de Fonds-Verrettes, que la misère soit un lourd fardeau encombrant votre désir de bien faire, il ne faut jamais négliger d’exprimer votre gratitude envers une nature qui vous a été favorable, il y a longtemps.

Fonds-Verrettes, une richesse en phase de disparition à cause de la négligence ou l’ignorance même de nos responsables. Une ville de richesses abandonnée avec toutes ses valeurs, ses endroits touristiques comme la Forêt des pins, Pic Acèle, Siméon (Pirette), Boucan Chatte, entre autres… Ses différents cours d’eau comme Soliette, Mon d’eau vie, Hétier etc. Faites que sa prospérité revienne, car tout n’est pas perdu. Vous, les jeunes, optez pour l’école et autres activités intellectuelles, car vous détenez le futur de cette commune, pour ne pas dire de cette nation. Dans chaque humain, un génie est emprisonné. Pour le libérer, la clé du savoir est inévitable. Sachez utiliser ce pouvoir, et faites de Fonds-Verrettes un renouveau. Il est grand temps de dire: Fonds-Verrettes aux Fonds-verrettiens.

Écrit par Thériel Thélus, mai 2004, après l’inondation. Jeune qui pense au progrès de cette commune maltraitée, vilipendée, souillée, humiliée, oubliée par les dirigeants d’Haïti malgré ses potentiels.

Que Dieu bénisse notre chère commune. Vive Haïti , Vive Fonds-Verrettes.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker