société

Etzer Emile révolté par la situation de la Plaine du Cul-de-Sac et l’insouciance des dirigeants

(TripFoumi Enfo) – « Révoltant », c’est l’adjectif que l’économiste Etzer Emile a employé, ce mardi 3 mai 2022, pour qualifier ce qui se passe depuis plus de huit jours dans la Plaine du Cul-de-Sac. De même, il critique l’insouciance des dirigeants en place, leur demandant également s’ils arrivent à dormir et manger malgré cette réalité délétère.

Des centaines de familles ont été obligées de laisser leur maison à Butte Boyer, Croix-des-Missions, Santo, Shadda, Marin, Lathan et le long de Bon-Repos pour échapper aux assauts des gangs de « 400 Mawozo » et « Chen Mechan » dans la Plaine du Cul-de-Sac. En dépit de tout cela, les autorités de l’État restent silencieux et n’ont pas daigné aborder le problème. S’il est vrai que la Police Nationale d’Haïti (PNH) fait des efforts, cela n’empêche pas la situation de perdurer, voire d’agraver. Et cela indigne Etzer Emile.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Sur Twitter, l’économiste a écrit: « Se REVÒLTAN imaj fanmi k ap sove kite kay yo Laplèn, ki anndan ki paka soti e ki nan gwo lapèn. Men sa k pi revòltan se ENSOUSYANS sila yo k ap dirije. », avant de faire ces interrogations dans le même message: « Chèf yo, sa vrèman pa di nou anyen? Nou rive dòmi? Nou rive manje san pwoblèm? ». En guise de conclusion, Etzer Emile a écrit: « Bon appétit! Pouse bourik nou! Sa gen pou CHANJE! »

Environ dix jours après le début de cette guerre, les bandits armés continuent de s’affronter sans relâche. Les membres de la population civile, principales victimes, ne savent plus à quel saint se vouer et sont livrés à la merci des deux gangs.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker