RussieGuerre

Moscou affirme avoir procédé à des simulations de missiles à capacité nucléaire


 
 
(TripFoumi Enfo) – La guerre nucléaire serait-elle plus proche que nous ne le pensions? Alors que la rhétorique sur la possibilité d’une guerre nucléaire ne cesse de grandir, la Russie affirme, ce mercredi 4 mai, avoir procédé à des simulations de missiles à capacité nucléaire. Ces simulations qui étaient en fait des « lancements électroniques » ont été réalisés dans l’enclave russe de Kaliningrad, située entre la Pologne et la Lituanie.
 
Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le monde est plongé dans une instabilité qui fait penser aux scénarios les plus redoutés. C’est en ce sens que l’armée russe a annoncé dans un communiqué  avoir procédé à des simulations de missiles à capacité nucléaire. Lors de cette attaque fictive, les forces russes affirment avoir des frappes uniques et multiples sur des cibles qui simulaient des lanceurs de systèmes de missiles, des aérodromes, des infrastructures protégées, des équipements militaires et des postes de commandement d’un ennemi.
 
D’après les explications du ministère russe de la Défense, alors qu’ils ont mené des frappes « électroniques », les militaires ont effectué une manœuvre pour changer de position afin d’éviter « une éventuelle frappe en représailles ». Et, ils se sont entraînés également à des « opérations dans des conditions de radiation et de contamination chimique », poursuit le communiqué.
 
D’un autre côté, au cours de cette même journée, l’avion russe Iliouchine II-80 surnommé l’avion du jugement dernier a été aperçu dans le ciel de Moscou. Cet avion considéré comme un bunker volant a été conçu en 1985 dans le but d’abriter le président russe ainsi que le commandement russe en cas de guerre nucléaire.
 
Il faut rappeler que le président russe, dans le contexte de la guerre où l’Occident livre massivement des armes à l’Ukraine, a menacé de « ripostes foudroyantes » si d’autres pays s’ingèrent dans le conflit. D’ailleurs, dès le début de la guerre, il avait déjà mis ses forces de dissuasion en état d’alerte maximal. Rien que la semaine dernière, des émissions d’analyses sur la première chaîne de télévision russe ont simulé et calculé le temps d’impact d’attaques nucléaires sur des capitales européennes telles que Berlin, Paris et Londres.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker