Santé

« Lè Zonyon » (anulingus), un acte sexuel de jour en jour pratiqué, mais qui comporte aussi des risques

(TripFoumi Enfo) – Autant que le monde bouge, autant que les pratiques sociales et sexuelles changent et/ou disparaissent. Dans plusieurs endroits du monde, surtout dans les pays occidentaux, l’anulingus reste une pratique sexuelle que certaines personnes commencent à expérimenter au fur et à mesure. Celui qui subit l’acte s’appelle passif et celui qui l’effectue s’appelle actif, selon ce qu’a expliqué le proctologue Thierry Higuero dans un article disponible sur le site Journal des Femmes.

Qu’est-ce que l’anulingus ?

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Selon le site « Passeport Santé », l’anulingus, connu aussi sous le nom de feuille de rose, est une pratique de sexe oral qui consiste à stimuler l’anus de son partenaire avec la langue. On le retrouve à la fois chez les hommes et les femmes, qu’il s’agisse de couples homosexuels ou hétérosexuels. Cela procure un plaisir intense, puis que l’anus est une zone érogène majeure comme le clitoris ou le pénis.

Il peut être un préliminaire à la sodomie, selon le site précité, tout en indiquant que l’anulingus permet de lubrifier la zone anale grâce à la salive et/ou à du lubrifiant. Il peut-être pratiqué de deux manières : externe (baisers et caresses avec la bouche et la langue, et en interne (pénétration avec la langue).

Anulingus et ses risques

Cette pratique sexuelle, bien qu’elle fournisse un plaisir fou, comporte des risques sanitaires, selon les spécialistes. Ceux qui s’adonnent à elle peuvent attraper une « Gastro-entérite. Selon le médecin Higuero, si la personnne pour qui on effectue l’anulingus comporte une Gastro-entérite, on risque de se faire infecter aussi.

Le spécialiste précise, dans cet acticle disponible sur le Journal des Femmes, même si l’anus donne une apparence propre, il peut y avoir des bactéries comme Selmonelles, Shigells, Campylabacter causant la Gastro-entérite. Le téniasm peut être un facteur de contamination aussi. On peut attrapper l’infection Hépathite A, provoquée par un virus qu’on peut trouver dans des matières fécales, selon le docteur Thierry Higuerro. Les pratiquants peuvent attraper une bactérie comme le gonocoque provoquant une maladie appélée gonorrhéé et le papillomavirus Humain, Herpès et Syphilis.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il faut pratiquer des hygiènes corporels et se procurer des digues dentaires lors du déroulement d’un anulingus, conseille le spécialiste Higuero. D’autres conseils peuvent être pris en considération. La première chose à prendre en compte lors d’une pratique anale est la lubrification, lit-on sur le site Passeport Santé.

En Haïti comme dans d’autres pays, certains couples, homosexuels ou pas, se sont livrés à cette pratique sexuelle qui reste encore un sujet tabou dans la société haïtienne. Ainsi, la rédaction du journal TripFoumi Enfo a jugé important de lever le voile sur les risques que comporte l’anulingus appelé chez nous « Lè Zonyon ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker