Turquie

La Turquie menace de faire obstacle à l’adhésion de la Finlande et de la Suède dans l’OTAN


 

(TripFoumi Enfo) – Conséquemment à l’invasion Russe en Ukraine, la Finlande et la Suède, qui sont généralement très réticentes à faire partie de l’OTAN, envisagent d’adhérer le « plus rapidement » possible à l’alliance atlantique. Mais pour le président turc, Recep Tayip Erdogan, c’est non. « Nous n’avons pas un avis positif », a-t-il déclaré, ce vendredi 13 mai, alors que la Finlande qui partage 1340 kilomètres avec la Russie devrait officialiser sa candidature, ce dimanche 15 mai.
 
En effet, le président turc explique son opposition à l’adhésion de ces deux pays par le fait que son pays « veut pas voir se répéter la même erreur que celle commise lors de l’adhésion de la Grèce ». De plus, celui qui est souvent une voix discordante de l’alliance, accuse ces deux pays « d’abriter des terroristes » en pointant du doigt le Parti des travailleurs du Kurdisthan (PKK) et le DHKP-C d’extrême-gauche qui sont listés comme organisations terroristes en Turquie et même aux États-Unis et en Europe.
 
Bien que la Finlande soit encore  optimiste quant au soutien turc, car Erdogan lui avait promis son soutien début avril, cette déclaration du président turc douche l’optimisme de ce processus de Stockholm et Helsinki qui semblait marcher comme sur des roulettes dans le contexte de la guerre en Ukraine. En conséquence, les deux pays envisagent de rencontrer à Berlin, ce samedi 14 mai, des autorités turques afin de débattre de la question.
 
Par ailleurs, certains observateurs pensent que la Turquie, seul membre de l’OTAN qui a pu servir d’intermédiaire dans le cadre de ce conflit, sait qu’il est en position de force. Sachant que l’unanimité est requise pour l’intégration d’un membre dans l’OTAN, il tente d’avoir des concessions sur certains dossiers comme le programme des F-35 qui lui a été interdit suite à l’acquisition du système anti-aérien S-400 russe.
 
Il faut rappeler également que la Turquie est le seul membre de l’OTAN qui n’applique pas les sanctions qui sont prises contre la Russie. Cependant, en même temps, le pays a fermé le détroit du Bosphore, empêchant ainsi le passage des navires russes qui sont en Méditerranée. Une mesure qui empêche ces derniers d’aller renforcer la flotte russe de la mer noire, alors que celle-ci subit plusieurs pertes face aux Ukrainiens. D’ailleurs les drones turcs Bayractar TB 2 mènent la vie dure aux troupes russes sur le théâtre ukrainien.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker