RussieGuerreUkraine

Les forces russes expulsées de la région de Kharkiv par l’armée ukrainienne


 
(TripFoumi Enfo) – Définitivement, l’armée russe est sérieusement en difficulté dans son invasion en Ukraine. Après avoir été obligée de battre en retraite dans la région de Kiev et Tcherniguiv, l’armée russe connaît un nouvel échec dans la région de Kharkiv. Selon des informations des autorités ukrainiennes et vérifiées par plusieurs médias, les forces ukrainiennes sont parvenues à repousser les russes de toute la région de Kharkiv jusqu’à la frontière ce week-end, après une contre-offensive de plusieurs semaines.
 
« Le 227e bataillon de la 127e brigade de la défense territoriale des forces armées de Kharkiv a expulsé les Russes et s’est installé à la frontière », ont indiqué les autorités ukrainiennes sur les réseaux sociaux. Elles ont également posté une vidéo de soldats ukrainiens, l’air fier, à côté d’un poteau-frontière peint en jaune et bleu, couleurs du drapeau de l’Ukraine.
 
« Nous sommes fiers de nos soldats qui ont restauré le panneau frontalier », a déclaré Oleg Sinegoubov, le gouverneur de la région de Kharkiv sur Telegram. « Nous remercions tous ceux qui, au péril de leur vie, libèrent l’Ukraine des envahisseurs russes », a-t-il ajouté.
 
Cependant, selon le général Richard Barrons, ancien commandant du  Commandement des forces conjointes du Royaume-Uni, cité par la BBC, si ce retrait des forces russes doit être considéré comme une défaite, il s’agit en réalité d’un redéploiement. Car, « c’était juste un objectif bien trop grand pour l’armée russe », a-t-il expliqué. De l’avis du général, l’armée russe « n’a pas les chiffres, la volonté ou les compétences nécessaires pour prendre de grandes villes ».
 
De ce fait, « quand [les Russes] se sont retrouvés coincés à la périphérie, c’est devenu une cible plus facile pour une contre-attaque ukrainienne très agressive et réussie, et essayer de s’asseoir autour de Kharkiv est devenu beaucoup moins important que le combat en cours dans le Donbass ». Désormais, la Russie se concentrerait sur un objectif plus limité qui sont les limites administratives des républiques séparatistes de Donestk et de Lougansk, reconnues par Moscou.
 
Au début de cette invasion le 24 février, presque tous les observateurs étaient unanimes quant à une victoire rapide de la deuxième puissance militaire mondiale. Mais, la résistance ukrainienne et le soutien accru des Occidentaux, particulièrement des États-Unis, donnent à ce conflit une tournure nettement différente des prévisions. Car, mis à part la prise  des villes de Kherson et de Marioupol où l’armée russe arrive à obtenir comme gain majeur, dans le reste du pays, son offensive piétine sérieusement et connait même des revers assez importants.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker