USACrime

Tuerie raciste à Buffalo et fusillade dans une église à Los Angeles, un week-end sanglant aux États-Unis


 
 
(TripFoumi Enfo) – Le samedi 14 mai, un homme de 18 ans, reconnu pour être un suprématiste blanc, a ouvert le feu dans un super marché de Buffalo. Cette fusillade, qui a lieu dans l’État de New-York, a causé la mort de 10 personnes dont une majorité d’Afro-Américains. Au  lendemain, soit le dimanche 15 mai, c’est dans une église de Los Angeles qu’un autre homme a tiré sur plusieurs paroissiens. Cette fois-ci, une seule des victimes est tuée tandis que 4 autres sont blessées.

« Cet individu est venu avec l’objectif de tuer le plus de personnes noires possible », a dénoncé Byron Brown, le maire de Buffalo, lors d’une conférence de presse. Pour le chef de la police de Buffalo, Joseph Gramaglia, les motivations racistes du tueur sont avérées. « Les preuves que nous avons réunies jusqu’à présent ne laissent aucun doute sur le fait que c’est un crime raciste motivé par la haine et qu’il sera jugé comme tel », a-t-il a précisé.
 
Le drame a soulevé l’indignation de plusieurs autres dirigeants américains. « C’était du terrorisme intérieur, purement et simplement », a lancé la procureure générale de New York, Letitia James, au cours d’un déplacement à Buffalo. « Il faut qu’on travaille ensemble pour combattre cette haine », a déclaré, de son côté, le président américain, Joe Biden. Pour lui, celle-ci « demeure une tache sur l’âme de l’Amérique ».
 
Payton Gendron, le responsable du massacre, a roulé environ 300 kilomètres pour venir commettre son forfait jusqu’à Buffalo. Il l’a lui-même diffusé en direct sur le réseau social Twitch. 
 
Une autre tuerie dans une église à Los Angeles
 
Adepte de la théorie du Grand remplacement, vulgarisé par l’essayiste français d’extrême droite, Renaud Camus, le jeune assassin, avait publié en ligne un manifeste de 180 pages  à  caractère raciste. D’ailleurs, selon ce que rapportent certains témoignages, le jeune a également crié des injures au moment où il assassinait les gens.
 
Cependant, lors de sa première comparution devant le tribunal, ce lundi 16 mai, il a plaidé non-coupable. Néanmoins, ayant été motivé par la haine, ce crime est considéré comme une infraction fédérale aux circonstances aggravantes. Donc, le tueur risque une peine aggravée.
 
Par ailleurs, dans l’État de Californie, c’est une autre tuerie qui a choqué la société américaine. Celle-ci a lieu dans une église du côté de Los Angeles alors que les fidèles partageaient un banquet.
 
L’individu qui a tué un paroissien et blessé 4 autres au cours de cette fusillade, a été arrêté par les fidèles puis remis aux autorités. Toutefois, les motifs du tueur ne sont pas encore élucidés.
 
À côté du racisme endémique qui rend propice ce genre de tuerie aux États-Unis, les armes à feu jouent également un rôle prépondérant. Mais, la question du contrôle des armes à feu reste l’un des sujets les plus clivants et complexes de la société américaine.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker