AfriquePolitique

Le gouvernement de transition malien affirme avoir déjoué un coup d’État



(TripFoumi Enfo) – Issue d’un double coup d’État, la junte militaire assurant la transition au Mali, affirme avoir déjoué une tentative de coup d’État dans la nuit du 11 au 12 mai. Dans son communiqué, sorti le 16 mai, le gouvernement transitoire, emmené par le colonel Assimi Goïta, accuse un « groupuscule d’officiers et de sous-officiers anti-progressistes », qui serait « soutenu par un État occidental ».
 
C’est le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga, qui a fait lecture du communiqué à la télévision. Selon le texte, les putschistes avaient un « dessein malsain de briser la dynamique de la refondation du Mali ».
 
Par conséquent, les autorités affirment qu’une enquête a été diligentée afin de fixer les responsabilités. En ce sens, « tous les moyens nécessaires ont été déployés », a indiqué le colonel. L’ensemble des « contrôles aux sorties de Bamako et aux postes frontaliers du Mali » ont été renforcés, a déclaré le porte-parole tout en assurant que « la situation est sous contrôle ».

Dans la foulée, plusieurs arrestations ont été effectuées. Selon les autorités, pas moins de sept personnes ont été placées sous mandat de dépôt.
 
Toutefois, si le communiqué de Bamako ne cite pas nommément « cet État occidental », mais tous les  observateurs avisés font rapidement le rapprochement avec la France à cause des tensions récentes entre l’équipe de transition et l’ancienne puissance coloniale. « Nous ne sommes pas évidemment derrière cela », a réagi une source officielle française. En revanche, celle-ci assure qu’il ne s’est rien passé. « Tout ça laisse penser à une purge au sein de l’armée.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker