Immigration

Fuyant l’insécurité en Haïti, une jeune étudiante périt dans la mer portoricaine

(TripFoumi Enfo) – Il y a des nouvelles qui nous prennent par la gorge et nous fendent le cœur. Dans la soirée du 12 mai, un navire venant de la République Dominicaine a coulé au large de Porto-Rico avec environ 72 passagers à son bord. Seulement 38 migrants ont été secourus par le garde côtière américaine. Au cours des recherches, 11 cadavres, tous des femmes, ont été récupérés et les autres personnes sont portées disparues jusqu’à présent. Dans cette tragédie, figure une jeune étudiante haïtienne en dernière année de licence en Sciences Comptables dans une Université privée de Port-au-Prince.

Sa famille, victime à plusieurs reprises des voyous armés occupant l’entrée Sud de la Capitale Haïtienne, a décidé de lui faire quitter le pays. Au cours du mois de mars dernier, alors qu’elle était en plein examen de mi-session à son Université, elle a été obligée, sous les ordres de ses parents, de tout abandonner, et clandestinement, elle s’est rendue en République Dominicaine, avons-nous appris. Si dans un premier temps, elle devait rapidement passer par Porto-Rico pour rejoindre la Floride, le voyage n’a pas eu lieu dans le temps. D’autres personnes, qui étaient avec elle, ont tenté de faire le voyage, mais elles ont été arrêtées puis refoulées en République Dominicaine par les autorités portoricaines.

Après environ un mois passé dans la ville de Higuey à attendre l’arrivée du navire qui devait la conduire à Porto-Rico, le mardi 10 mai dans la soirée, le voyage a enfin eu lieu. Arrivé en mer portoricaine, le bateau a fait naufrage et environ 11 personnes en sont mortes, parmi lesquelles cette jeune étudiante dont on doit taire le nom.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Alors qu’elle était sur le point de boucler sa dernière année de licence en Sciences Comptables, la jeune fille qui allait fêter ses 23 ans dans les mois à venir, s’est éteinte dans cette tragédie que la communauté haïtienne en Porto-Rico n’est pas près d’oublier. Plusieurs démarches ont été entreprises par des leaders haïtiens à Porto-Rico pour identifier les victimes et apporter leur aide aux survivants. Des adolescentes âgées de 15 et 16 ans ont été identifiées. Il a y aussi une femme de 52 ans qui a laissé derrière elle 4 enfants.

Il aurait fallu plus d’une semaine pour que son corps puisse être identifié. Eber Renald Kernizan, venant de la Floride, présenté comme cousin de la victime, s’est rendu à Porto-Rico. À en croire ses propos, lors d’une interview accordée au journal El Nueva Diá, les parents de la fille ne savaient pas qu’elle se trouvait sur le bateau. Cependant, une source digne de confiance, a confirmé que les parents de la vingtenaire étaient au courant de tout ce qui se passait.

À partir des données que la rédaction du journal arrivent à collecter, les migrants ont dû verser entre 2000 et 5000 mille dollars américains pour ce voyage à haut risque. Pour le moment, le capitaine du bateau se trouve entre les mains de la justice portoricaine pour répondre aux questions des enquêteurs. Il risque la prison à vie au cas où les faits qu’on lui reproche seraient vérifiés.

Nombreux sont les Haïtiens qui fuient le pays pour des raisons diverses. Pour eux, les risques élevés de cette démarche clandestine sont insignifiants par rapport à l’enfer que représente Haïti. La mort de cette jeune fille reste une grosse perte pour le pays en général, ses plus proches en particulier. Malgré tout, aucune action concrète venant des autorités haïtiennes n’a été posée pour créer un climat stable en Haïti.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker