Europe

Un britannique quitte sa femme et part avec une réfugiée ukrainienne qu’ils avaient hébergée


 
 
(TripFoumi Enfo) – La guerre en Ukraine frappe également là où l’on s’attendait le moins. C’est une histoire assez particulière qui s’est déroulée dans la ville de Bradford située dans le Yorkshire de l’Ouest, en Angleterre, racontée par les médias britanniques. Un homme quitte sa femme, mère de ses deux enfants partageant sa vie depuis 10 ans, pour une réfugiée ukrainienne que le couple n’a recueilli que depuis 10 jours dans le cadre de la solidarité occidentale au peuple ukrainien.
 
Le couple en question, c’est Tony Garnett et sa conjointe Lorna, tandis que Sofiia Karkadym, c’est l’Ukrainienne de 22 ans qu’ils ont accueillie dans leur foyer le 4 mai dernier après avoir été contacté plusieurs semaines auparavant.
 
De leurs propres aveux, Tony et Sofiia se sont tout de suite plu. D’après ce que raconte le britannique aux médias, il y avait une sorte d’alchimie entre eux. La jeune Ukrainienne a tenu une déclaration assez similaire, affirmant que le l’homme de 29 ans lui a très vite tapé dans l’œil. Une situation qui allait rendre jalouse Lorna.
 
Bénéficiant d’une facilité linguistique, du fait que Tony parle le slovaque, une langue très proche de la langue ukrainienne, Lorna n’a dû que constater le rapprochement de son hôte avec son conjoint. Mais, la situation a fini logiquement par créer des disputes entre Lorna et le père de ses enfants. Car, au gym ou dans leurs conversations, Tony et l’Ukrainienne étaient devenus quasiment inséparables.
 
«On trouvait des excuses pour se toucher et s’effleurer. On flirtait beaucoup, mais ça n’allait pas plus loin», reconnaît Tony.
 
« Je ne suis pas une briseuse de ménage! »
 
Cependant, une altercation entre les deux femmes allait totalement chavirer la situation. Sûrement consciente de l’importance qu’elle a acquise aux yeux de celui qu’il vient de frapper par la foudre, l’immigrée ukrainienne a déclaré qu’elle ne pouvait plus vivre sous le même toit que Lorna. Tony a donc pris la décision de laisser la résidence familiale pour aller s’installer avec Sofiia chez ses parents.
 
À cause de ce qui s’est passé, Sofiia Kardakym est accusée d’avoir barré la route à pleins d’autres ukrainiens qui auraient pu trouver refuge dans des foyers. Même sa famille a déclaré avoir honte d’elle, a confié la jeune fille au journal The Sun. Selon des insultes qu’elle déclare avoir reçues, elle est qualifiée « d’horrible personne ».
 
Néanmoins, elle martèle qu’elle n’est pas ce genre de personne. « Je ne suis pas une briseuse de ménage! », a rétorqué celle qui est en train de vivre une histoire digne des scénarios hollywoodiens.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker