Culture

Un pasteur efface une fresque murale de Nègès Da et de Jacques Stephen Alexis à La Gonâve

(TripFoumi Enfo) – Il y a de quoi s’étonner à visiter la page du média La Nouvelle. Un pasteur, Alcéro ainsi connu, et sa femme ont effacé une fresque murale, jugée diabolique, qui a été réalisée pour immortaliser Dalanchika Malebranche alias « Nègès Da » et l’écrivain Jacques Stephen Alexis.

Des artistes peintres, dont des Gonaviens, avaient réalisée les portraits de Nègès Da et Jacques Stephen Alexis pour ce qu’ils représentaient pour le pays. Dans des photos partagées par le journal précité, on peut remarquer que le mur sur lequel l’œuvre a été faite est repeint en blanc.

Cet acte commandé par le révérend ainsi que sa femme a suscité des polémiques. En commentaires, certains pensent que M. Alcéro doit être traîné par devant la justice. « Pourquoi il ne cherche pas à désarmer les bandits au lieu d’effacer ce travail », questionne un internaute.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

À l’opposé, d’autres personnes estiment que M. Alcéro a totalement raison. « Ce serait mieux de réaliser une fresque avec une personnalité de notre petite île (La Gonâve) », écrit un autre utilisateur de Facebook qui croit que ç’aurait été plus symbolique pour les Gonaviens.

Dalanchika Malebranche, connue sous le nom de « Nègès Da », était une enfant, militante écologiste, décédée en janvier de l’année en cours, alors que Jacques stephen Alexis était écrivain et communiste, tué par les sbires de François Duvalier en 1961.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker