Santé Publique

Variole du singe, le Royaume-Uni nouvel épicentre de l’épidémie

(TripFoumi Enfo) – Des cas de variole du singe, une maladie infectieuse venue d’Afrique de l’Ouest, ont été recensés dans une quinzaine de pays. Au Royaume-Uni, davantage de cas sont enregistrés quotidiennement, rapporte la responsable médicale de l’Agence britannique de sécurité sanitaire.

Plusieurs pays européens ont recensé des cas de variole du singe. Le Royaume-Uni, épicentre de la maladie, enregistre chaque jour de nouvelles infections, a fait savoir, ce dimanche 22 mai, une responsable de l’Agence britannique de sécurité sanitaire.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

La semaine dernière, vingt malades avaient été recensés, selon les autorités sanitaires. La variole du singe est « une nouvelle maladie infectieuse qui se propage dans notre communauté » avec « des cas qui n’ont aucun contact identifié avec un individu venant d’Afrique de l’Ouest », où la maladie était auparavant présente.

La transmission est constatée « principalement chez des individus qui s’identifient comme homosexuels ou bisexuels ou chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes », ont souligné les autorités, soulignant que la transmission peut s’expliquer par les « fréquents contacts étroits qu’ils peuvent avoir ».

S’il n’existe pas de vaccin contre la variole du singe, la maladie se guérit d’elle-même. Un vaccin contre la variole peut être utilisé pour protéger les cas contact et affaiblir la contagion.

Plusieurs pays occidentaux dont la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l’Espagne et la Suède ont recensé des cas. Le monde marche-t-il vers une nouvelle pandémie?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker