Russie

Face au risque d’une pénurie alimentaire mondiale, la Russie réclame la levée des sanctions


 
 
(TripFoumi Enfo) – Alors qu’elle est accusée de faire planer le risque d’une grave crise alimentaire mondiale à cause du blocus imposé aux ports ukrainiens de la mer noire, la Russie accuse à son tour les Occidentaux et réclame la levée des sanctions. C’est par la voix de son ministre adjoint des Affaires étrangères, Andreï Roudenko, que le Kremlin a fait connaître cette position, ce mercredi 25 mai.
 
« La résolution du problème alimentaire passe par une approche collective, impliquant notamment la levée des sanctions qui ont été instaurées contre les exportations russes et les transactions financières », a déclaré le haut diplomate russe. Cependant, la semaine dernière, c’est Antony Blinken, le secrétaire d’État américain qui avait accusé Moscou d’être responsable de cette pénurie en empêchant la sortie d’environ 20 millions de tonnes de blés dont disposerait l’Ukraine par son blocus.
 
Mais, le vice-ministre russe a exigé le « déminage par Kiev » des ports de la Mer noire pour que les navires destinés à exporter les céréales puissent circuler. Dans ces conditions, assure-t-il, la Russie serait « prête à assurer un couloir humanitaire » aux bateaux.
 
Néanmoins, l’armée russe a accusé les États-Unis et les autres pays occidentaux de chercher « à sortir le plus vite possible les céréales d’Ukraine […] sans craindre ce qui se passera dans le pays une fois les réserves de céréales épuisées ».
 
Il faut rappeler que la Russie  et l’Ukraine sont respectivement premier et cinquième exportateurs de blés et céréales au monde. Avant la guerre, à eux deux, ils alimentaient près de 30% du marché mondial.
 
Mais le déclenchement de la guerre le 24 février dernier a tout changé. La Russie subit des tonnes de sanctions de la part des Occidentaux. Tandis que l’Ukraine, elle qui fait face à l’invasion russe, subit non seulement un blocus des ports d’Odessa, mais a vu ses chemins de fer sérieusement endommagés. Cette situation, ajoutée à la situation précédente déjà précaire, pourrait plonger des pays dans diverses régions du monde dans une pénurie alimentaire grave, selon les plusieurs organisations internationales expertes en la matière.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker