La PresseUkraine

Frédéric Leclerc-Imhoff, un journaliste français tué en Ukraine, près de la ville de Sievierodonesk

(TripFoumi Enfo) – Frédéric Leclerc-Imhoff, un journaliste français, a été tué, ce lundi 30 mai, près de Sievierodonesk, selon des informations relayées par les médias français. Celui-ci a été victime alors qu’il allait couvrir une évacuation de civils près de la ville que les forces russes tentent de s’accaparer.

Le journaliste en question travaille pour la chaîne de télévision française BFMTV. « Notre journaliste couvrait la guerre en cours. Il a été victime d’un éclat d’obus, alors qu’il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé, ce lundi. Il était accompagné de son collègue Maxime Brandstaetter, qui a été légèrement blessé lors de cette frappe, et leur “fixeuse” Oksana Leuta, qui n’a pas été touchée”, indique la chaîne.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Catherine Colonna, la ministre française des Affaires étrangères en visite surprise dans la capitale ukrainienne, tout déplorant une « mort choquante », réclame une enquête transparente dans les plus brefs délais. Mais selon Serhiy Hayday, gouverneur de la région de Lougansk, les faits sont déjà élucidés, car, selon ses déclarations, le français a été tué par un obus russe.

La mort de ce journaliste, dont l’armée ukrainienne impute la responsabilité à l’armée russe, porte à huit le nombre de journalistes tués depuis le début du conflit. En outre, selon RSF, depuis le début de la guerre, 13 journalistes ont été enlevés ou detenus de manière arbitraire. Parmi eux, certains sont torturés ou victimes de mauvais traitements.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker