À la une

Quand les pratiques mesquines de l’État nourrissent la puissance d’un chef de gang

(TripFoumi Enfo) – Rien ne va plus en Haïti. La normalité se confond à l’anormal, ou peut-être presque. La ligne rouge qui ne devrait être franchie n’existe même plus. Le chaos! N’en est-on pas sur le point de le vivre si l’on en est pas encore dedans? Le banditisme titiller la justice incessamment, qui pis est, la bafoue quasi totalement. Si un chef de gang activement recherché par les Forces de l’ordre peut se transformer en autorité, agent social, citoyen engagé le cas échéant, rien ne devrait surprendre l’homme haïtien.

À l’occasion de la fête des mères, ce dimanche 29 mai 2022, le caïd de Bas-Delmas a encore ridiculisé nos soi-disants dirigeants. Dans une ambiance de convivialité, il a distribué aux riverains de la zone, des mamans en l’occurrence, plusieurs articles et des provisions alimentaires.

Dans des séquences de vidéos, virales sur les réseaux sociaux, on peut visionner le porte-parole du groupe de gang « G9 an fanmi e alye » distribuant à des centaines de mamans des cadeaux en la circonstance. Vêtu complètement en blanc, le faiseur de loi de la capitale a prononcé son discours comme un chef, un vrai.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Les Forces de l’ordre ne peuvent n’avoir d’yeux rivés sur cette liberté d’agir de Jimmy Chérisier qui est activement recherché pour de multiples infractions commises. Non, impossible ! La base du CIMO se situe non loin de Delmas 6, à quelques pas précisément. Pourtant, aucune diligence, aucune action concrète ne s’est jamais prétendument lancée en vue de le mettre en déroute. Le plus virulent, l’on se le rappelle encore, au Pont Rouge, lorsque ce dénommé Barbecue avait interdit l’accès aux autorités pour prononcer son discours de circonstance.

Président, justicier, représentant du gouvernement, l’ancien policier devenu chef du plus important regroupement de gangs armés a tous les chapeaux que la passivité, la complicité et l’incompétence de l’État lui ont permis de s’approprier. Étonnant! Tel le Vatican, un État dans un État, son territoire est sur le point d’être complètement délimité. Des barrières commencent à être érigées dans tous les points d’entrée de sa zone de commande. Face à cela, silence dans les médias, au gouvernement.

Jusqu’où ira l’inaction des autorités qui favorise l’accroissement de l’insécurité dans le pays, en la rendant plus sévère et plus féroce? Si aucun moyen en vue de mettre un terme à ce laisser-aller n’est soigneusement élaboré, quelles en seraient les conséquences dans les mois à venir?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker