ÉditorialSport

Éditorial | Jean Jacques Pierre vs Nazon, un égo du pouvoir contre l’orgueil de la rébellion

(TripFoumi Enfo)- Tout ça pour ça ? Le contentieux qui existe entre le sélectionneur national, Jean Jacques Pierre, et le joueur Duckens Nazon est allé trop loin et aucun d’entre eux ne veut faire un dépassement de soi pour le bien d’Haïti, un pays où tout part en fumée y compris le football. L’égo de l’un qui se croit le chef suprême face à l’orgueil de l’autre, englué par ses principes de base qui ne veut pas se courber.

Une sélection sans Duckens Nazon, ce dernier qui n’a contracté aucune blessure et qui n’est sous aucune sanction administrative, c’est la pire des choses qu’on pouvait s’imaginer. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé depuis déjà 10 mois, le troisième meilleur buteur de l’histoire d’Haïti est devenu un élément indésirable pour le sélectionneur, Jean Jacques Pierre, qui l’écarte définitivement du groupe depuis son live Facebook sur la page de Haïti-Tempo avec d’autres joueurs cadres dénonçant la mauvaise gestion du coach.

La dernière liste du coach Léogânais en témoigne. 23 joueurs convoqués, 4 matchs à disputer en juin pour jouer un avenir pour une remontée en Ligue A de la Ligue des Nations, mais c’est sans le chouchou du public haïtien (34 matchs, 13 buts cette saison), alors que des joueurs en manque d’activités ou peu utilisés en club sont bel et bien présents.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Nazon est, depuis 6 ans, le meilleur attaquant du pays et ses stats cette saison n’ont pas dit le contraire, car après Frantzdy Pierrot, c’est lui qui a planté plus de buts parmi les Grenadiers. Mais les propos de Nazon sur Jean Jacques sont peu appréciés et il le paie.

En considérant la décision de Jean Jacques Pierre d’écarter un des meilleurs de tous les temps du pays, on comprend vite la notion du chef suprême. En tant que sélectionneur principal, JJP a pris ses responsabilités et avec le risque que cela pourrait causer, car il ne pouvait pas y avoir deux tigres sur la même montagne.

Cependant, Nazon de son côté, emporté par son estime de soi, a peut-être déjà tout gâché, même si des excuses pouvaient arranger les choses, puisque la raison du plus fort est toujours la meilleure, d’autant plus que la sélection haïtienne est méconnaissable ces derniers temps avec un fond de jeu troublant pour des résultats mitigés.

Jean Jacques Pierre n’a pas appelé Nazon dans son groupe pour affronter Guyana, Bermudes et Montserrat et l’attaquant ne compte toutefois pas faire la paix avec son manager; le résultat, on le connaît, une sélection haïtienne qui va plonger dans une profonde division mais pour quel avenir ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker