France

Michel J. Martelly déclaré persona non grata à Sarcelles, France, pour son spectacle

(TripFoumi Enfo) – Presque partout où il passe, Michel Joseph Martelly est considéré comme un mouton noir à mettre à l’écart. « Sweet Micky », objet de vives critiques pour sa musique et sa gouvernance, est frappé d’interdiction de jouer dans la commune de Sarcelles, en France.

Après avoir été déclaré persona non grata aux États-Unis, spécialement à New York, mi-mai dernier, l’ancien président et chanteur haïtien Michel Joseph Martelly, cette fois-ci, est contraint de ne pas se produire sur scène dans la commune de Sarcelles, banlieue parisienne.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le spectacle devait se tenir, le 10 juin, dans la salle Venise, au 30 route de Groslay 95200 Sarcelles. Après que des compatriotes Haïtiens ont écrit au maire de cette municipalité, l’activité est finalement annulée par le premier citoyen de la ville et ce, pour plusieurs raisons.

Selon le Chef de cabinet du maire Patrick Haddad, cette décision est prise par rapport au risque de dérapage que la présence de M. Martelly, accusé de gaspillage du trésor public, lors de son quinquennat, peut provoquer au cours de ce spectacle, de un.

De deux, celui qui se fait appeler « bandit légal » est taxé de misogyne. On se souvient comment il s’en était pris, en 2015, à une femme qui avait osé questionner sa gestion du pouvoir. Le Président d’alors avait tenu des propos injurieux à l’endroit de cette femme dont l’unique crime était de réclamer des comptes.

Plusieurs villes, parmi lesquelles Montréal et New-York, ont déjà fermé la porte à Michel Joseph Martelly alias Sweet Micky, estimé coupable et responsable en grande partie de la situation calamiteuse de la population haïtienne. Au passage, il faut signaler qu’il est considéré comme celui qui a livré Jovenel Moïse, assassiné le 7 juillet 2021.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker