Sécurité

Que des dimanches sans charme en Haïti!

(TripFoumi Enfo) – Haïti agonise sous le poids de l’insecurité et de la misère. Des gangs armés font mainmise sur des territoires stratégiques du pays. Ils tuent comme et quand ils veulent. Face à cette situation, des membres de la population révisent leur train-train pour se protéger. En effet, le jour du dimanche, dans l’imaginaire collectif haïtien, n’est pas comme les autres. Mais, les temps sont révolus !

Par le passé, les dimanches en Haïti, chez les gens « d’en bas », sont réservés pour cuisiner des plats spéciaux. Depuis un certain temps, la réalité est tout autre. L’inflation provoque une baisse considérable du panier de la ménagère, et la misère s’intensifie de plus en plus. Des éléments de la classe dite moyenne sont décapitalisés et donc appauvris, leur pouvoir d’achat est en chute libre.

Un autre mal ? Le phénomène du banditisme prend le large. Si, d’antan, on pouvait assister aux promenades des amoureux ou se rendre à un spectacle ou encore dans un petit bistrot pour siroter quelques verres de vin, de champagne ou s’envoyer une bonne pinte de bière, depuis près de 5 ans, on est contraint de se cloîtrer chez-soi, mangé par l’ennui.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Des civils armés sèment la terreur à travers les rues de Port-au-Prince, des communes environnantes et d’autres villes de province. Des citoyens sont enlevés quotidiennement et d’autres tués. Ceux et celles ayant le moyen à cet effet quittent le pays pour d’autres cieux plus cléments.

Les dimanches d’autrefois sont marqués par le renouveau. Ceux d’à présent ruminent la peur et trimbalent sous les balles des individus armés. La désespérance, le désarroi… Haïti ne génère plus cette envie folle d’explorer ses paysages magnifiques et même d’y vivre. Que des dimanches sans charme !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker