Drois de L'Homme

« Il faut sanctionner les dérives de Jean Ernest Muscadin », recommande Pierre Espérance

(TripFoumi Enfo) – La saga du Commissaire du Gouvernement de Miragoâne, Jean Ernest Muscadin, continue. Après la Fondasyon Je Klere (FJKL) qui a dénoncé les actes d’exécution des présumés bandits réalisés par le CG, c’est au tour du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) de faire pareil et exiger des sanctions contre l’auteur.

« Pour éviter d’autres cas de violation des droits de la personne, les écarts du commissaire du gouvernement de Miragoâne méritent d’être sanctionnés » s’est statué le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance.

Intervenant sur les ondes de la radio Kiskeya, M. Espérance demande au ministre de la Justice, Berto Dorcé, l’ouverture d’une enquête par rapport aux dérives du chef du Parquet de Miragoâne, Chef-lieu du département des Nippes.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Pour lui, il s’agit d’une pure violation des Droits Humains quand une personne, après avoir été maîtrisée dans le cadre d’une arrestation, est exécutée malgré tout, vidéo à l’appui. M. Espérance, de ce fait, exige des sanctions appropriées.

Si des organisations des Droits de l’Homme s’opposent aux actes de Jean Ernest Muscadin, des membres de la population, quant à eux, lui manifestent pourtant leur solidarité en lui conseillant de rester sur cette même lancée.

En signe de support au chef du Parquet de la juridiction de Miragoâne, une manifestation a eu lieu, le lundi 6 juin 2022, au cours de laquelle les manifestants ont scandé : »Muscadin, Nip la se pou ou, touye bandi jan w vle « !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker