Justice

Jean Ernest Muscadin a fait son mémoire de licence sur l’importance de la peine de mort en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Depuis tantôt deux semaines, Jean Ernest Muscadin, le Commissaire du Gouvernement de Miragoâne, est devenu le personnage du moment. On parle de lui à la fois dans les médias traditionnels et les médias en ligne.

Cela est dû au fait qu’il a exécuté à Fond-des-Nègres, Elvain Saint-Jacques, alias Zo Pwason. Ce criminel présumé était déjà maîtrisé quand le CG de Miragoâne l’a abattu. Les informations font croire qu’il serait membre du gang d’Izo, basé à Village-de-Dieu, à l’entrée sud de la capitale.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Dans une entrevue accordée à AyiboPost, le Chef du parquet de Miragoâne révèle au public son appréciation personnelle pour l’application de la peine de mort en Haïti. Pour l’obtention de sa licence, il avait rédigé son mémoire de fin d’études sur cette peine capitale, a-t-il confié au média en ligne.

Depuis 1979, Haïti ne pratique plus la peine de mort. Mais Muscadin avait titré son mémoire de licence : « L’importance de la peine de mort dans la législation haïtienne ». Il a étudié les sciences juridiques à l’École de Droit et des Sciences Économiques des Cayes (EDSEC) de 2000 à 2004.

Selon plusieurs professionnels de Droit, dont Samuel Madistin, ce que le Chef du parquet a fait à « Zo Pwason » n’a rien à voir avec la peine de mort. « La peine de mort est une peine prononcée par un magistrat assis, condamnant à mort un criminel, conformément à la législation en vigueur du pays en question ».

Pourtant, dans le cas de Me Muscadin, Zo Pwason a été arrêté, maîtrisé, puis sommairement exécuté par le commissaire du gouvernement, selon une vidéo qui devient virale sur la toile. L’homme du moment témoigne à la presse que sa juridiction est et demeurera le cimetière de toute personne qu’il aurait surpris en détention d’arme illégale et qui serait membre d’un gang armé.

Avant son ascension au Parquet de Miragoâne, Muscadin a été le Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet des Cayes pendant un an et cinq mois. Il a été transféré par la suite au Parquet des Coteaux sur la côte sud. À partir de janvier 2019 jusqu’à date, il dirige le Parquet de Miragoâne à titre de Commissaire du Gouvernement.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker