PNHCrime

Au moins 44 policiers assassinés en Haïti en une année, selon le RNDDH

(TripFoumi Enfo) – En prélude de la célébration du 27e anniversaire de la Police Nationale d’Haïti, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a revu les problèmes récurrents auxquels fait face l’institution. En effet, après les manques de moyens et les mauvaises conditions de travail, les policiers sont frappés eux-mêmes par la crise d’insécurité. 44 agents sont tombés sous les balles assassines des bandits armés, en moins d’un an.

Vieille de 27 ans, l’institution policière n’est pas en mesure de répondre à sa mission qui consiste à protéger les vies et les biens. Qui pis est, même les agents des Forces de l’ordre ne sont pas exemptés du climat d’insécurité qui se normalise petit à petit dans le pays.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Du 17 juin 2021 au 6 juin 2022, au moins 44 agents de la PNH ont été assassinés. 21 d’entre-eux sont tués seulement dans l’intervalle du 1er janvier au 6 juin 2022, soit une moyenne de 4 policiers par mois », précise le rapport du RNDDH. De plus, pour la même période, des bandits armés ont perpétré au moins 11 attaques contre des Commissariats, Sous-Commissariat, antennes ainsi que des patrouilles fixes de policiers.

Par rapport à cette situation, bon nombre de policiers ont déserté leurs postes. Suivant le rapport de l’organisme de défense des Droits Humains, pour le mois d’avril 2022, environ 500 chèques ont été retournés à la direction du personnel de la Police Nationale, pour ensuite être acheminés au Ministère de l’Économie et des Finances, les concernés ne s’étaient pas présentés en vue de les réclamer.

Pour remédier à cette situation, le RNDDH recommande aux autorités étatiques de prendre des mesures drastiques garantissant de meilleures conditions de travail et pour renforcer l’institution en terme d’équipements afin d’être plus efficace sur le terrain.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker