À la uneUSA

Extradition imminente de Julian Assange aux États-Unis

(TripFoumi Enfo) – C’est le gouvernement britannique qui a confirmé la nouvelle, ce vendredi 17 juin, par le biais d’un porte-parole de son  ministère de l’intérieur.  « En vertu de la loi de 2003 sur l’extradition, la ministre d’État doit signer une ordonnance d’extradition s’il n’y a aucun motif d’interdire l’ordonnance », a-t-il déclaré, assurant que la ministre Priti Patel a signé le décret de l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis. L’Australien n’a que 14 jours pour faire appel.
 
Wikileaks dénonce une atteinte à la liberté de la presse. « Un jour sombre pour la liberté de la presse », écrit précisément ce site qui s’est fait un bastion pour les lanceurs d’alerte, dans un communiqué. « Dans cette affaire, les tribunaux britanniques n’ont pas conclu qu’il serait oppressif, injuste ou un abus de procédure d’extrader Julian Assange. Ils n’ont pas non plus conclu que l’extradition serait incompatible avec ses droits humains, y compris son droit à un procès équitable et à la liberté d’expression, et que, pendant son séjour aux États-Unis, il serait traité de manière appropriée, y compris en ce qui concerne sa santé », a déclaré le porte-parole.
 
Rappelons que Julian Assange est accusé aux États-Unis et est réclamé pour la diffusion de documents militaires et diplomatiques classés. À partir de 2010, les documents classés américains diffusés par l’Australien de 50 sont évalués à 700 000. Pour cela, il risque jusqu’à 175 ans de prison.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker