À la une

« Presque tous les gangs en Haïti disposent au moins d’un Dominicain »

(TripFoumi Enfo) – En Haïti, le phénomène de gangstérisation prend le large de jour en jour et cela devient une préocupation pour la société dans son ensemble. Après l’arrestation du ressortissant dominicain Molaï Ortiz Mieses, membre puissant du gang de Gran-Ravin, des révélations choquantes et fracassantes commencent à voir le jour sur le mode de fonctionnement des gangs armés en Haïti et l’implication des Dominicains dans ces groupes criminels.

« Ils sont légion les Dominicains qui font partie intégrante des gangs armés opérant acuellement en Haïti », a révélé à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), Molaï Ortiz Mieses, membre du gang de Gran-Ravin dirigé par Ti Lapli, qui avait été arrêté le 13 mai dernier à la 5e Avenue Bolosse, Martissant.

Ce ressortissant dominicain, installé en Haïti depuis 10 ans, arrêté déjà à plusieurs reprises dans son pays natal, a intégré le gang de Carlos Petit-Homme, alias Ti Makak, niché à Laboule, dans les hauteurs de Pétion-Ville. Il a été considéré comme le 3e chef de ce gang, selon une note de la Police Nationale d’Haïti.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Il est connu aussi sous le pseudo de « Nèg Atè » pour sa capacité à manœuvrer parfaitement les véhicules tout-terrain (pick-up, motocyclette). Il a organisé, en raison de cette capacité, plusieurs cas de kidnapping, de vol et d’assassinat. « Si nou rive konte konbyen grenn diri ki gen nan yon sak, n ap ka konte tou konbyen moun mwen kidnape ak touye », a révélé Molaï Ortiz Mieses aux enquêteurs de la DCPJ.

Ortiz a déclaré avoir participé dans l’assassinat de l’inspecteur Divisionnaire Dan Jerry Toussaint, le 1er janvier 2022 à Laboule 12. Selon lui, ils étaient au moins 8 membres du gang de Ti Makak, armés de fusils d’assaut, qui ont attaqué le Backup du Sous-Commissariat de Thomassin, où Dan Jerry Toussaint avait reçu deux balles, une à la tête et l’autre au cou.

Après avoir participé à l’assassinat de l’Inspecteur Divisionnaire, il a été recruté, quelques mois plus tard, par le chef de gang Ti Lapli pour devenir le bras droit de ce dernier et d’Ery Joselus alias Ti Georges.

Concernant l’implication et la participation des Dominicains dans les gangs armés en Haïti, Molaï Ortiz Mieses a indiqué que chaque groupe contient dans ses rangs des ressortissants dominicains. Selon lui, d’autres gangs ont des contacts directs avec des Dominicains.

Molaï Ortiz Mieses a cité pour les enquêteurs quelques noms de ses acolytes au sein du gang de Ti Makak qui avaient participé à l’assassinat de l’inspecteur Toussaint « José Lito, de nationalité dominicaine, Venel alias Ti Blan, Tossou, Francillé, Dieu-Pifort, Hubert sont, en autres, les noms de ses acolytes.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker