À la une

55 mille enfants privés d’école à cause des affrontements des gangs

(TripFoumi Enfo) – Les élèves sont parmi les victimes des affrontements des groupes rivaux dans le pays. 55 mille enfants sont privés d’école, selon un communiqué publié, ce 23 jeudi juin 2022, par le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Après la crise sécuritaite du mois d’avril où des groupes rivaux se livraient bataille, environ 55 mille enfants ne peuvent pas retourner dans les salles de cours, indique l’UNICEF dans un communiqué. Sur 976 écoles évaluées, plus de 500 restent dysfonctionnelles ou inaccessibles et 54 d’entre elles sont complètement fermées depuis des mois.

Plusieurs quartiers du pays où nichent ces groupes armés ont été évalués entre avril et mai. Cité Soleil, Croix-des-Bouquets, Delmas, Pétion-Ville sont entre autres les zones concernées par cette évaluation. Une école sur quatre reste dysfonctionnelle dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, selon le résultat de cette évaluation.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Avant la crise sécuritaire, on dénombrait 270 000 élèves dans les salles de classe. En mai, ce chiffre est passé à 210 000. Environ 8% de ces écoles sont occupées par des civils armés ou des familles qui ont fui la guerre, a précisé le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP).

Les derniers affrontements des groupes rivaux ont provoqué la mort d’au moins 92 civils, fait 113 blessés et occasionné le déplacement d’environ 17 000 civils, selon l’Organisation Internationale de la Migration (OIM).

Bruno Maes, représentant de l’UNICEF en Haïti, pense que les écoles ne doivent en aucun cas être la cible de violences ou servir de vachettes pour les gangs armés. Une situation qui, estime M. Maes, expose les enfants les plus vulnérables aux abus des violences et ces derniers peuvent même être recrutés par des groupes armés.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker