Santé

Rapport d’audit de la CSC/CA| Des anomalies des plus surprenantes, plus d’1/4 des fonds alloués à la réponse gouvernementale à la pandémie de Covid-19 disparu des radars

(TripFoumi Enfo) – La Covid-19 a secoué le monde. Bien que son pic soit derrière nous, le goût amer de la perte des amis, proches et familles restent toutefois entaché sur les papilles et dans les cœurs. Haïti, l’un des pays les moins équipés en matière sanitaire, fait partie des rares à pouvoir mieux résister à la débâcle provoquée par l’épidémie mondiale. La Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), dans un rapport d’audit, présente la gestion de la réponse gouvernementale à la pandémie de covid-19 sur la période allant de mars 2020 à janvier 2021. 9.2 milliards de gourdes desservaient l’État à cet effet.

Dans son rapport sur la gestion de l’épidémie de Covid dans le pays, la Cour illustre encore une fois que la gestion de l’État a été très lacunaire. Quelque 9.2 milliards de gourdes ont été alloués à la lutte contre la Covid-19. Une bonne partie est allée on ne sait où, des irrégularités tout au long des démarches institutionnelles en vue de gérer les fonds ont été enregistrées. Ces cas sont présents au sein de tous les ministères et organismes utiles dans cet exercice.

Le fonds était alloué à 7 entités mobilisées. Il s’agit entre autres du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), le MENFP, MTPTC, MDE, FAES, PNH, SNGRS. Peu de documentations ont été mises à la disposition de la Cour des Comptes, malgré cela, elle a quand même pu constater que dans la grande majorité des cas il y avait des lacunes dans le processus de planification des projets.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Une valeur estimée à plus de 5 milliards de goudes a été utilisées de manière irrégilière. Ces anomalies (absence du visa du contrôleur financier, dépenses non autorisées, contrats non visés par la CSC/CA, acomptes non versés, pièces justificatives
insuffisantes, justifications irrégulières, dépenses non justifiées etc.), recensées dans le document laissent libre cour à beaucoup de questionnements. Le principal étant à quelle fin? S’agit-il d’incompétence purement et simplement, ou est-ce une volonté en vue d’assouvir leurs besoins?

À côté de toutes ces anomalies surviennent les fonds que l’instance ne peut retracer. Selon les indications du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) à la CSC/CA, sur les 9.2 milliards de gourdes réparties dans la lutte contre la pandémie, 8.16 milliards ont été dépensées. Mauvaise gestion financière. Seulement 6 milliards ont été justifiées bien qu’entachées de multiples anomalies. Ce qui sous-entend que plus de 2 milliards de gourdes dépensées n’ont pu être justifiées.

In fine, la Cour, en observant et en exploitant la documentation disponible, en tout état de cause, attribue les problèmes, dans l’un des points de sa conclusion, à un
manque de préparation, de coordination ou de planification, ce qui porterait à dénoncer des problèmes de gestion complexes ou d’organisation, qui ne sont pas réglés à mesure qu’ils surviennent pour responsabiliser les ministères et organismes publics, et améliorer la qualité des services qu’ils sont appelés à fournir à la population.

À rappeler qu’Haïti a été relativement épargnée par la pandémie de Covid-19, en dépit du très faible système de santé qui s’y trouve. Officiellement, moins de 900 morts ont été recensés dans tout le pays, la réalité pouvant être différente car peu de tests ont été réalisés pour connaître l’ampleur réelle de l’épidémie dans le pays, tant en nombre de malades qu’en décès.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker