Éducation

Plus de 70% des enfants de 10 ans dans les Caraïbes et en Amérique Latine ne peuvent pas lire un texte simple

(TripFoumi Enfo) – La Banque Mondiale, en collaboration avec plusieurs partenaires, dans un rapport publié cette semaine, a déclaré qu’environ 70 % des enfants de 10 ans dans les Caraïbes et en Amérique latine ne peuvent pas lire ou comprendre un texte simple. À travers ce rapport, les responsables ont indexé la pandémie de Covid-19 qui exacerbe la crise mondiale des apprentissages et pourrait entraîner une perte de 21 milliards de dollars.

La pandémie de Covid-19 impacte considérablement l’éducation dans le monde, et les niveaux d’apprentissage continuent de baisser jusqu’à 33% dans les pays pauvres et en voie de développement.
70% des enfants d’environ 10 ans ne peuvent pas comprendre un texte simple, selon ce rapport. Ce taux avait atteint 57% bien avant la pandémie. Et la crise sanitaire a encore aggravé la situation.

Ces générations risquent de perdre 21 milliards de dollars au cours de leur vie par rapport à la valeur actuelle de 17% du PIB mondial, estiment les responsables. En Amérique latine et dans les Caraïbes, l’apprentissage a fortement diminué par rapport à de nombreuses écoles qui ont été contraintes de fermer leurs portes. Malgré l’adoption de mesures, celles-ci se sont révélées inefficaces face à la pandémie, sans compter la diminution des salaires des ménages revus constamment à la baisse.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

80% des enfants en fin de cycle primaire ne savent pas lire un texte simple, contre environ 50% avant la pandémie. La deuxième plus forte augmentation s’est produite dans la région Sud du continent asiatique où les estimations atteignent 78 % d’enfants de 10 ans qui ne savent pas lire contre 60 % avant la pandémie.

Pour restaurer et accélérer l’apprentissage, le rapport prône un engagement national des plus hauts niveaux politiques jusqu’aux niveaux les plus bas de la société. Les familles, les éducateurs, la société civile, les entrepreneurs et les autres ministères ainsi que les responsables de l’éducation doivent s’engager à s’impliquer davantage dans l’amélioration de la qualité des apprentissages.

Pour progresser dans les apprentissages, les autorités étatiques doivent veiller à ce que le système éducatif remplisse la mission de scolarisation et de maintien des enfants à l’école, d’évaluation des acquis scolaires, de priorisation de l’enseignement des fondamentaux, de promotion de l’efficacité des enseignants et de promotion de la santé psychosociale et du bien-être des apprenants.

Ces interventions doivent être menées dans le cadre d’un programme national d’apprentissage revitalisé qui doit servir de base à la reconstruction d’un système éducatif plus efficace, équitable et résilient en vue d’un changement durable. Combler le déficit d’apprentissage avant 2030 afin que tous les enfants aient la même chance de se préparer à un avenir radieux, comme ils le méritent tous.

La Banque Mondiale a réalisé ce rapport en collaboration avec l’Organisation des Nations-Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF), le Bureau des affaires étrangères du Commonwelth et du développement du Royaume Uni, l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et la Fondation Bill et Melinda Gates.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker