À la une

Première édition de débat interclasse à la FDSE sous le leadership de la CPE

(TripFoumi Enfo) – Dans un contexte où le désespoir s’installe un peu partout dans le pays, même dans le milieu universitaire, la Cellule de Plaidoirie et d’Éloquence (CPE) de la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Port-au-Prince (FDSE) organise un tournoi de débat interclasse. C’est une première édition. Elle est baptisée Monferrier Dorval, en mémoire de l’ex-bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince assassiné à Pétion-Ville sous la gouvernance de Jovenel Moïse.

Diverses promotions des départements juridique et économique de cette entité de l’Université d’État d’Haïti (UEH) se sont réunis autour de la thématique de droits humains durant les mois de mai, juin et juillet 2022, selon Kerbie Jean Lys, coordonnatrice de la Cellule de Plaidoirie et d’Éloquence.

Dix équipes se sont inscrites à ce tournoi. « On a eu la phase de présélection à travers laquelle deux équipes n’ont pas été retenues pour les quarts de finale et on est maintenant aux demi-finales », explique la jeune étudiante en Sciences Juridiques.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Pour la phase de présélection, deux journées de présentation, en raison de cinq équipes par journée. Dans chacune des journées, poursuit-elle, les équipes avaient à présenter le même sujet avec la position de leur choix. « À partir des quarts de finale, on a commencé avec les débats contradictoires et le format Karl Popper », explique la coordonnatrice, tout en précisant que les équipes ont le sujet trois jours avant les matchs et elles choisissent à leur guise la position qu’elles auront à défendre avant le match.

Ce tournoi est organisé dans plusieurs objectifs. D’abord, il vise à promouvoir les activités intellectuelles au sein de la faculté, ensuite réunir les étudiants des deux départements et vacations autour d’une même activité, aiguiser leur capacité d’argumentation, de persuasion, enfin honorer la mémoire de l’ancien Bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval.

L’équipe championne aura droit à un trophée, des médailles, des livres et d’autres primes. Un jury composé de trois personnes par match départage les équipes. Des jeunes universitaires, eux-mêmes des débatteurs, ont reçu des formations adéquates de la FOKAL pour être juges à ce concours.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker