À la une

Le président de Twitter annonce une action en justice pour obliger Elon Musk à honorer l’accord

(TripFoumi Enfo) – Le président de Twitter, Bret Taylor, a annoncé que le conseil d’administration de la société allait « engager une action en justice pour exécuter l’accord d’achat » signé avec Elon Musk en avril dernier.

Une bataille juridique s’annonce à l’horizon après la rupture de l’accord de rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars par Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, qui signe la fin d’un rêve pour certains, d’un cauchemar pour d’autres.

L’annonce de Taylor est intervenue quelques minutes seulement après que le multimilliardaire a annulé son opération d’achat alléguant que la société lui avait fait des « déclarations fausses et trompeuses » lors de la signature de l’accord, ce qu’il considérait comme une « lacune » inacceptable.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Dans un tweet, Taylor a déclaré que le conseil d’administration de Twitter « est déterminé à conclure l’accord au prix et aux conditions fixés avec M. Musk », pour lequel il annonce des actions en justice qui seront intentées devant la Delaware Court of Chancery, où se règlent d’importants litiges commerciaux aux États-Unis.

Dans une lettre publiée vendredi par la partie de M. Musk, ses avocats assurent que Twitter n’a pas respecté ses engagements pris dans l’accord, notamment en ne fournissant pas toutes les informations demandées sur le nombre de comptes inauthentiques et de spams.

« Twitter n’a pas respecté de multiples clauses de l’accord, et semble avoir donné des informations fausses et trompeuses sur lesquelles M. Musk s’est basé pour s’engager dans l’accord d’acquisition », indique la lettre.

Twitter a répété à plusieurs reprises ces dernières semaines que le nombre de faux comptes sur sa plateforme était inférieur à 5%. Le multimilliardaire et son équipe estiment que le réseau ment et que cela affecte la viabilité et la valeur de la société.

En mettant fin à son engagement de racheter Twitter, l’homme d’affaires s’expose à des poursuites juridiques conséquentes. Les deux parties se sont engagées à verser une indemnité de rupture pouvant aller jusqu’à un milliard de dollars dans certaines circonstances.

Le président du conseil d’administration de la plateforme, Bret Taylor, a d’ailleurs tweeté que le Conseil était « déterminé à conclure la transaction au prix et aux termes convenus » et entendait bien l’emporter devant les tribunaux.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker