À la une

« L’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse est sur la bonne voie » dixit Maître Berto Dorcé

(TripFoumi Enfo) – Il est nécessaire de rendre justice au Président Jovenel Moïse pour redorer l’image de l’État haïtien et rendre justice au peuple haïtien, soutient le ministre de la Justice, Berto Dorcé. Il garantit que l’enquête sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse devrait arriver à son terme très prochainement.

Le titulaire du MJSP, s’exprimant dans plusieurs médias de la Capitale, a révélé que cette enquête constitue l’une des principales priorités du Gouvernement.

Me Berto Dorcé a assuré que le Gouvernement continuera d’accompagner les autorités judiciaires pour permettre que toute la lumière soit faite sur l’affaire.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le responsable du MJSP a souligné que l’Exécutif reste dans ses limites pour que le pouvoir judiciaire remplisse sa mission en toute indépendance. Il a annoncé le lancement d’une procédure pour permettre à la justice d’entendre toutes les personnes impliquées dans l’affaire, notamment les suspects arrêtés dans les pays étrangers et ceux emprisonnés en Haïti.

Par ailleurs, quant au cas de Samir Handal, le titulaire du MJSP a souligné que le gouvernement avait déployé tous les efforts nécessaires pour l’extradition de l’accusé. Me Berto Dorcé a attiré l’attention du public sur certaines procédures internationales et quelques lois en Turquie qui auraient poussé le tribunal à ne pas extrader le suspect.

Il a toutefois donné la garantie que le Gouvernement haïtien va se battre jusqu’à l’épuisement de toutes les voies de recours en vue de traduire Samir Handal en justice.

Le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique a, une fois de plus, renouvelé l’engagement du Gouvernement de continuer à faire en sorte que l’enquête sur l’affaire de l’assassinat odieux de Jovenel Moïse progresse et touche à sa fin. Le titulaire du MJSP a précisé que le juge chargé de l’instruction de l’affaire recevra toutes les protections, les moyens et l’assistance politique nécessaires pour travailler sans pression.

Rappelons que dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, un commando formé, entre autres, de mercenaires colombiens avaient assassiné le président Jovenel Moïse en sa résidence privée, à Pèlerin 5. L’enquête est à son 5e juge d’instruction, qui est jusqu’à présent au point mort selon plusieurs observateurs.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker