Politique

De défenseur à vautour : le SDP s’affirme

(TripFoumi Enfo) – Véritable fer de lance dans la bataille contre la mauvaise gouvernance de Michel J. Martelly et de Jovenel Moïse, le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) a changé de camp et s’affirme. Après avoir rejoint la barque d’Ariel Henry, cette structure n’a pas caché avoir abandonné les causes populaires en rejoingnant les oppresseurs, accusés dans plusieurs actes illégaux et de complicité dans la situation délétère dans laquelle patauge le pays, empesté par le deuil, l’insécurité, la cherté de la vie, et le banditisme.

Autrefois, le SDP s’était montré défenseur du peuple. Les membres de ce regroupement politique s’étaient opposés catégoriquement à toute idée d’augmenter les prix du carburant en Haïti, en dénonçant les mauvaises gouvernances et en exigeant de meilleures conditions de vie pour la population. Ils s’opposaient contre l’insécurité, le kidnapping, la rareté du carburant et accusait le PHTK d’avoir armé les ghettos en leur faveur. Mais tout cela, semble-t-il, n’était qu’un artifice « cupide » en vue de se rapprocher du pouvoir pour en profiter. Plus d’un an après l’arrivée d’Ariel Henry aux commandes de l’État, et après avoir rallié ce secteur dit démocratique à sa cause, les choses se dégénèrent. Les défenseurs d’autrefois font maintenant partie des oppresseurs et s’affirment.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

André Michel continue de poursuivre Jovenel Moïse même dans sa mort en demandant d’annuler des décrets, mais n’a jamais songé à prendre position pour les habitants de Martissant, Cité Soleil, Bas Delmas, Bel-Air et Plaine du Cul-de-Sac, en forçant le gouvernement dont il fait partie à remédier aux guerres des gangs. Rareté de carburant, dépréciation de la Gourde par rapport au dollar américain, hausse des prix des produits de base, criminalité et banditisme, kidnapping, le pays est à feu et à sang. Dans leur confort, ils continuent de mener leur vie luxueuse avec les maigres moyens de l’État et pendant ce temps, la Nation, elle, se fait s’engloutir.

Dans ce cas, n’y-a-t-il pas moyen de croire que finalement il faut une conscience citoyenne, loin des discours farfelus des leaders politiques, pour dire non et exiger des résultats de la part des autorités gouvernementales ? La population ne doit-elle pas s’armer de courage pour chasser ces vautours du pouvoir ? Que faut-il encore pour se rendre compte que le pays nage en eau profonde et trouble ? Dans cette situation, Haïti pourra-t-elle subsister une décennie de plus ? Si rien n’est fait, il y a moyen de s’inquiéter et de s’attendre au pire.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker