À la une

Et l’inflation continue de grimper!

(TripFoumi Enfo) – Le taux d’inflation a atteint un nouveau pic de 27.8% pour le mois de mai 2022, selon l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) dans sa publication mensuelle baptisée : « Le coin de l’IPC » relative à l’évolution de l’inflation dans le pays.

L’économiste Etzer Emile propose des pistes de solutions pouvant aider à résoudre le problème de l’inflation en Haïti.

L’Indice général des prix à la consommation (IPC, 100 en 2017-2018) qui se chiffrait à 211.6 en avril est passé à 215.6 en mai 2022, affichant ainsi une certaine accélération par rapport au mois précédent, à la fois en rythmes mensuel (1,9 % contre 1,6 %) et annuel (27,8 % contre 26,7 %). Soit un taux supérieur de 0,5% des prévisions faites dans le budget 2021-2022 par les autorités haïtiennes qui tablaient sur un taux d’inflation de 27,3%.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Ce constat de l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) dans sa dernière publication mensuelle sur l’IPC traduit clairement la réalité criante sur le marché de la consommation haïtienne où les prix des produits de première nécessité s’affichent continuellement à la hausse depuis le début de l’année.

Plusieurs phénomènes d’ordre externe contribuent à cette variation exagérée des prix. Mais pour l’IHSI, l’augmentation observée au cours du mois de mai est le résultat du comportement des fonctions de consommation : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (2,1 % sur un mois et 29,1 % sur un an), « Articles d’habillement et chaussures » (2,6 % sur un mois et 30,8 % sur un an), « Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » (2,5 % sur un mois et 27 % sur un an), « Santé » (2,4 % sur un mois et 25,6 % sur un an) et « Biens et services divers » (2,1 % sur un mois et 27.2 % sur un an).

La hausse annuelle de l’indice est surtout imputable au renchérissement des produits tels que : Alimentation : riz en moyenne (44,1 %), poissons frais (50,6 %), hareng en moyenne (44,5 %), lait en poudre (43,4 %), huile comestible (81,5 %), sucre raffiné (37,4 %) et pâte de tomate (27,4 %).

Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer : meubles de salon (36,9 %), salle à manger (46,3 %), groupe électrogène (38,3 %), réfrigérateur (34 %) et insecticide (23,2 %). Articles d’habillement et chaussures : robe (40,8 %), chemise (35,5 %) et pantalon pour homme (31,1 %).
Santé : médicaments (28,2 %), lunettes à verres correcteurs (24,3 %) et frais d’hospitalisation (15,5 %). Biens et services divers : savon de toilette (44,4 %), pâte dentifrice (44,2 %) et pantalon pour homme (29%).

Une fois encore, il est permis de constater que l’importation massive des biens de consommation dans le pays n’est pas sans effets sur l’escalade des prix en Haïti, car les données de l’IHSI recueillies au cours du mois de mai ont montré que la fluctuation de l’IPC des produits importés (40 %) représente quasiment le double de celle des produits locaux (21 %).

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker