À la une

L’Église Épiscopale d’Haïti se porte partie civile dans le dossier de trafic d’armes à feu l’impliquant

(TripFoumi Enfo) – Le dossier de la cargaison d’armes à feu découverte dans la douane de Port-au-Prince continue d’alimenter les débats. L’Église Épiscopale d’Haïti, dont le nom a été principalement cité, se constitue en partie civile dans cette affaire. C’est ce qu’a fait savoir l’institutiom dans un document adressé au Commissaire du Gouvernement de la juridiction, a-t-on appris, ce vendredi 22 juillet 2022.

L’institution écclésiastique trouve que le fait que son nom soit cité et associé à ce dossier porte atteinte à son image. Pour cela, elle se dit prête à collaborer avec la Justice haïtienne afin que la lumière soit faite sur cette affaire. C’est en ce sens qu’elle s’est portée partie civile pour la poursuite de la procédure judiciaire. En conséquence, elle se fera représenter par le Cabinet Madistin.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Il est à rappeler que le jeudi 14 juillet 2022, des alertes ont été lancées sur au moins quatre (4) conteneurs suspects à la douane de Port-au-Prince. Après des fouilles effectuées par le Parquet, des agents de Police et de l’Administration Générale des Douanes (AGD), 22 armes à feu dont 19 fusils d’assaut, 140 chargeurs d’armes de divers calibres et 140 000 cartouches ont été retrouvés dans deux conteneurs. L’Église Épiscopale d’Haïti, principale suspecte, avait clamé son innocence et se porte à présent partie civile.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker