À la une

Une Notre-Dame dans la crasse pour Ouanaminthe

(TripFoumi Enfo) – La ville de Ouanaminthe s’apprête à célébrer sa patronne Notre-Dame de l’Assomption. Normalement, une bonne atmosphère devrait régner. Pourtant, la capitale économique du Nord-Est, visage d’Haïti aux yeux de la République voisine par le biais de la frontière, se trouve dans un état délabré malgré la période des festivités.

Très tôt, depuis la fin du mois de juillet, les pèlerins ont déposé leurs valises à Ouanaminthe. Comme à l’accoutumée, la plupart d’entre eux prévoyaient de s’installer sur la place publique. À leur grande surprise, la reconstruction du site entamée depuis longtemps n’a jamais abouti. Alors, les pèlerins venus de toutes parts squattent le parvis de l’église, dorment à même le sol et réduisent considérablement la circulation.

Touchés par cette situation, les Ouanaminthais se sont soulevés. Ils ont défait la clôture qui cachaient l’emplacement de la place. Aucun travail concret n’a été réalisé alors que plus d’une dizaine de millions gourdes ont été déboursées. Cette inaction suscite de nombreuses questions. Plus d’un pense que l’argent aurait été dilapidé.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Alors que la frénésie de la fête se fait sentir timidement au sein de la population, la ville est toujours plongée dans le noir le plus total. Il est déjà loin le temps où les riverains savaient vraiment fêter en prenant le soin d’honorer leur patronne. Cette année, Notre-Dame éprouve de la honte, si l’on considère le laxisme des autorités ouanaminthaises. Laissée en jachère à l’occasion de sa fête patronale, Ouanaminthe affiche un visage renfrogné.

À part les prestations des groupes musicaux et quelques activités culturelles, rien n’indique vraiment que c’est la Notre-Dame à Ouanaminthe. Pas de place publique pour les enfants et les jeunes désireux de se promener, de passer du bon temps. Pas d’électricité. Les rues sont sales. Cela ne présage rien de bon. Cette fête patronale risque de laisser un goût de cendre dans la bouche des Ouanaminthais.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker