À la une

Laissant Haïti pour cause humanitaire, l’activiste politique Jackson Jean compte retourner au bercail

(TripFoumi Célébrité) – Si certains Haïtiens qui ont eu la chance de quitter le pays ne comptent plus jamais y revenir, il y en a d’autres qui remueront ciel et terre pour retourner dans ce petit coin de terre, cette alma mater maltraitée par ses dirigeants malhonnêtes et détruite par les gangs sous le regard complice, passif et insoucieux de la majeure partie des citoyens. De cette catégorie d’Haïtiens conséquents vivant en terre étrangère et qui se sentent concernés par la descente aux enfers d’Haïti, on ne saurait ne pas souligner de deux traits le travail de ce jeune militant des Droits des Noirs en Argentine, en l’occurrence Jackson Jean.

Originaire des Cayes, Jackson Jean a fait ses études primaires et secondaires respectivement à l’Institut par la foi et le lycée Henry Christophe de Diquini. Une fois ses études classiques bouclées, il a intégré l’EDSEG (École de Droit et des Sciences Économiques des Gonaïves) et c’est à partir de ce moment qu’il a commencé à comprendre la réalité socio-économique d’Haïti. Ne pouvant plus résister aux coûts exorbitants qu’exigeaient ses études universitaires, il a décidé de quitter le pays pour se réfugier en Argentine où il a étudié la gestion parlementaire, la politique publique et les techniques législatives.

Laissant Haïti pour cause humanitaire, l’activiste politique Jackson Jean compte retourner au bercail

Révolutionnaire dans l’âme et justicier né, Jackson Jean a fait sienne la cause des plus faibles, se livrant corps et âme dans la défense des Droits humains, plus précisément des Noirs vivant en Argentine sans exclusion de nationalité parce que, selon ses dires, même les Argentins noirs ne sont pas épargnés de la discrimination raciale qui sévit en Argentine. Jackson est bel et bien un philanthrope et un activiste qui se met aux services de ses semblables pour une société plus juste et équilibrée.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Pour se faire entendre, l’activiste politique de sa trempe utilise plusieurs stratégies. Il organise non seulement des conférences sur des sujets liés à sa lutte comme le respect des migrants dans les espaces académiques, mais aussi des activités culturelles lors des dates historiques d’Haïti pour rappeler les sacrifices des ancêtres noirs dans l’éradication de l’esclavage. Toujours dans l’esprit patriotique, le 18 novembre 2021, il a été invité dans un congrès dans le parlement argentin pour parler de la grande épopée de la Bataille de Vertières, laquelle a permis aux anciens esclaves de Saint-Domingue d’arracher leur liberté avec fierté et au prix de leur sang entre les mains des oppresseurs blancs.

Également journaliste/correspondant en Amérique latine, il rédige des articles sur les actes injustes que subissent ses confrères chaque jour et n’hésite pas à commenter sur la situation chaotique de son pays. Une chose ne vaut que par l’importance qu’on lui donne. Cette citation est l’essence même des actes gigantesques que pose Jackson. Il ne rate jamais l’occasion de faire l’apologie des héros noirs qui ont contribué à n’importe quelle lutte, dès lors qu’elle était destinée au bien-être des Noirs. À titre d’exemple, il y a Maria Remedios Del Valle, une femme noire d’origine angolaise considérée comme la mère de la patrie argentine et Manuel Dorrego, un héros de l’indépendance d’Argentine, qui avait pris refuge en Haïti, terre de liberté, quelques années avant la déclaration de l’indépendance d’Argentine.

Laissant Haïti pour cause humanitaire, l’activiste politique Jackson Jean compte retourner au bercail

Si Jackson fait de la lutte pour le respect de la liberté et des Droits des Noirs son véritable cheval de bataille au point qu’il se livre en entier pour avoir gain de cause, il y a aussi le côté humaniste qui est une valeur intrinsèque qu’il cultive grandement. Lors du tremblement de terre du 14 août 2021 dans le grand sud qui a fait d’importants dégâts matériels et laissant de nombreuses personnes dans le désarroi, Jackson avait apporté son soutien dans la distribution des kits alimentaires et sanitaires à la population qui croupissait sous des bâches et qui vivait une misère accablante après le passage désastreux de ce tremblement de terre. Un geste combien significatif de la part d’un fils du terroir qui se montre attaché à son pays d’origine, la terre qui l’a vu naître et grandir.

Caressant le rêve d’un retour dans son pays où il se sent plus à l’aise, car, dit-il, à l’étranger on reste toujours « un étranger » en dépit de son statut (problèmes systémiques, problèmes culturels…), Jackson compte venir travailler avec C.A.CO.S (Comité d’Action et Coopération Sud-Sud) sur des thématiques intéressantes comme le réchauffement climatique, le respect des Droits humains et des séances de sensibilisation sur le bien-être des gens en ce qui a trait à la santé, l’alimentation… En un mot, il veut contribuer au changement de son pays. On ne peut que souhaiter du succès à tous les points de vue et une bonne continuation à ce fils authentique du pays de Dessalines.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker