Politique

« Le chaos provoqué par la crise du carburant a été établi bien avant cela », selon Fritz A. Jean, Président de l’Accord de Montana

(TripFoumi Enfo) – Fritz Alphonse Jean, le Président d’Haïti élu par l’Accord de Montana, a donné sa position sur la crise qui ronge le pays, lors d’une adresse à la nation tenue ce jeudi 22 septembre 2022. Selon lui, la base du chaos dans lequel s’est plongée Haïti a été établie depuis très longtemps. Cependant, dit-il, les acteurs n’avaient pas pris en compte les mises en garde lancées par différents secteurs de la vie nationale. Il dénonce également les scènes de pillage enregistrés sur le territoire, arguant que cela traduit la vulnérabilité du système économique du pays.

Au tout début de sa prise de parole, M. Jean a indiqué que c’est avec consternation qu’il vit ce qui se passe dans le pays où même les institutions sociales, à savoir les écoles, les universités et les églises, n’en sont pas épargnées. D’après ses dires, cela doit être clair pour tout le monde : ce chaos généralisé est la conséquence des violences du système politique, économique et sociale, ajouté à la mauvaise gouvernance de l’État.

« Les citoyens ont trop longtemps tiré la sonnette d’alarme dans les conférences et les émissions. Ce n’était pas pour instaurer un climat de terreur, mais plutôt pour alerter sur ce danger imminent », a précisé le Président. Plus loin, il a fait savoir que la base de ce chaos est le résultat de l’absence des services de base pour la population. Il dénonce également les scènes de pillage enregistrés dans le pays, notamment à l’Artibonite, ce département riche et qui, selon lui, est capable de produire du riz pour la nation. Il interpelle, en ce sens, les secteurs politiques et économiques à relever cette honte.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Fils et filles d’Haïti, ne laissez pas le désespoir vous emmener dans le mauvais sens. L’espoir doit provenir dans un consensus politique national qui doit freiner cet effondrement et reprendre la voie d’un nouvel État », a souligné à l’encre forte Fritz Alphonse Jean. Il a aussi dressé un tableau sombre du pays montrant la mainmise d’une minorité sur l’État, la corruption et la contrebande qui engendrent l’insécurité.

Le Président d’Haïti élu par l’Accord de Montana a aussi prôné une réforme des institutions de l’État. Cela devra déboucher, croit-il, sur la facilitation de la cohésion sociale pour ramener la paix dans le pays. Il rappelle en même temps que c’est sur cette base qu’est fondé l’Accord de Montana qui vise une transition de rupture qui doit réaliser de bonnes élections dans le pays, mais aussi poser les fondements d’une économie stable et une autre société égalitaire où quiconque peut réaliser ses rêves personnels. « Viv Akò Montana a pou yon tranzisyon koupe fache ; viv pèp ayisyen an ; viv inite nan mitan nanchon an », a conclu Fritz Alphonse Jean.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker