Protestation

๐‹๐ž๐ฌ ๐ซ๐ž๐ฏ๐ž๐ง๐๐ข๐œ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ฌ ๐ฉ๐จ๐ฉ๐ฎ๐ฅ๐š๐ข๐ซ๐ž๐ฌ, ๐๐ž๐ฌ ๐ฅ๐ฎ๐ญ๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฌ๐š๐ง๐ฌ ๐ฆ๐ž๐ซ๐œ๐ข. ๐๐ฎ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ข๐ง๐š๐ฅ๐ข๐ญeฬ ?

Dรฉjร  plusieurs semaines. Dans les villes de province comme dans la capitale, la situation froide du pays ne fait qu’augmenter ; l’effervescence est ร  son comble. Ayiti, de temps ร  autres, connaรฎt des crises. Depuis, les revendications nโ€™ont pas cessรฉ.

Ces luttes incessantes sont loin d’รชtre nouvelles. Le plus souvent, ces soulรจvements populaires sont dus ร  une inรฉgalitรฉ totale de la rรฉpartition des richesses, ร  une mauvaise gouvernance, ร  une quรชte de bien-รชtre pour ne citer que ceux-lร .

La population haรฏtienne semble perdurer dans d’interminables combats. Rien n’est jamais fait pour subvenir ร  leurs besoins. Depuis des lustres, semble instaurer un black-out gouvernemental. Face au fait que la situation n’a pas vraiment changรฉ, quelles sont les attentes rรฉelles de ces mouvements ? Ces mouvements de protestation, pour citer le sociologue Pierre Jameson Beaucejour, sont-ils un prรฉtexte pour poser le problรจme de la refondation du systรจme socio-politique et รฉconomique prรฉcipitรฉ par lโ€™assassinat lรขche de Jean-Jacques Dessalines ? D’une lecture historique de quelques faits antรฉrieurs, ces questions auront ร  faire l’objet de notre analyse.

๐‹๐ž๐ฌ ๐ซ๐ž๐ฏ๐ž๐ง๐๐ข๐œ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ฌ ๐ฉ๐จ๐ฉ๐ฎ๐ฅ๐š๐ข๐ซ๐ž๐ฌ, ๐๐ž๐ฌ ๐ฅ๐ฎ๐ญ๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฌ๐š๐ง๐ฌ ๐ฆ๐ž๐ซ๐œ๐ข. ๐๐ฎ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ข๐ง๐š๐ฅ๐ข๐ญeฬ ?

๐‹โ€™๐š๐ฏeฬ€๐ง๐ž๐ฆ๐ž๐ง๐ญ ๐๐ž ๐ฅ๐š ๐eฬ๐ฆ๐จ๐œ๐ซ๐š๐ญ๐ข๐ž

Le 7 fรฉvrier 1986, le systรจme sociopolitique et รฉconomique รฉtabli par les Duvalier et les Duvaliรฉristes est mis ร  sac. Cette secousse a ouvert la voie ร  des dรฉferlements, des illusions, des mouvements revendicatifs, des tentatives d’institutionnalisation de la vie politique, des conversions-reconversions et des repositionnements. Un moment de rรชve et de grandes remises en cause coรฏncide avec des demandes lรฉgitimes de redรฉfinition des rapports entre les pouvoirs publics et le peuple, les dominants et les dominรฉs, les possรฉdants et les appauvris, les ayant-droits et les laissรฉs-pour-compte.

Jamais depuis 1946, aucune lutte nโ€™a รฉtรฉ ร  la hauteur de celle menรฉe par la population haรฏtienne en 86, dans le but de ๐’…๐’†๐’„๐’‰๐’๐’–๐’Œ๐’† les sempiternels Duvaliรฉristes ainsi que leurs ๐‘ป๐’๐’๐’•๐’๐’ ๐‘ด๐’‚๐’„๐’๐’–๐’•๐’†๐’”. Cโ€™en รฉtait assez. Le peuple avait besoin d’une lumiรจre dรฉmocratique. Mais oรน en sommes-nous par rapport ร  ce bienfaiteur, la Dรฉmocratie ?

Actuellement, en ๐˜ˆ๐˜บ๐˜ช๐˜ต๐˜ช, la dรฉmocratie, รฉtablie ร  l’รฉpoque par des intellectuels de haut niveau, est maintenant dรฉfendue par la classe appauvrie, les ๐‘ด๐’‚๐’๐’†๐’“๐’†. Il est maintes fois rรฉpรฉtรฉ que la dรฉmocratie nโ€™est pas faite pour un peuple souffrant de carence รฉducative pourtant, lorsque la dรฉmocratie est incongrue, ce peuple non รฉduquรฉ sโ€™avรจre รชtre le principal dรฉfenseur de la dรฉmocratie. Loin d’eux, intellectuels et dirigeants, la notion de consolidation ou d’application de la dรฉmocratie. La suite des Duvalier, ร  ce sujet, laisse ร  questionner.

๐‹๐ž๐ฌ ๐ซ๐ž๐ฏ๐ž๐ง๐๐ข๐œ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ฌ ๐ฉ๐จ๐ฉ๐ฎ๐ฅ๐š๐ข๐ซ๐ž๐ฌ, ๐๐ž๐ฌ ๐ฅ๐ฎ๐ญ๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฌ๐š๐ง๐ฌ ๐ฆ๐ž๐ซ๐œ๐ข. ๐๐ฎ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ข๐ง๐š๐ฅ๐ข๐ญeฬ ?

๐‹๐š ๐ฉ๐จ๐ฅ๐ข๐ญ๐ข๐ช๐ฎ๐ž ๐š๐ซ๐ข๐ฌ๐ญ๐ข๐๐ข๐ž๐ง๐ง๐ž

De la thรฉologie de la libรฉration ร  son accession au pouvoir, Pรจ Titid a รฉgalement connu ses heures de bouleversements. Deux mandats. Achรจvement difficile. Le prรชtre de Saint-Jean Bosco, d’abord par un coup d’ร‰tat du gรฉnรฉral Raoul Cรฉdras, avait pris la route que beaucoup de dirigeants eurent ร  prendre, celle de l’exil. Puis, toujours ardent sur la scรจne politique, succรฉdant ร  un vieil ami en lโ€™occurrence Renรฉ Garcia Prรฉval, le prรฉsident Aristide continue d’รฉcrire son histoire. Une histoire qui, encore une fois, lui a coรปtรฉ chรจrement. Parce que, en dรฉpit de la forte prรฉsence des ๐‘ณ๐’‚๐’—๐’‚๐’๐’‚๐’” au parlement, cela n’empรชchera pas Titid de souffrir des fardeaux prรฉsidentiels.

Tentant trop fort d’รชtre le modรจle type d’un prรฉsident populaire, Titid, selon Laรซnnec Hurbon, plongera le pays dans une sorte d’anarchie. [Hurbon, 2001] Ce sera le dรฉferlement des gangs armรฉs. Une nouvelle chape de plomb tombe sur la population exposรฉe aux assassinats politiques et ร  une forme dรฉvoyรฉe de la rรฉvolte populaire, dรฉsormais instrumentalisรฉe par le pouvoir.

Pour autant, l’expression politique n’est pas vouรฉe ร  l’รฉchec. Ainsi, en dรฉpit de la terreur, un mouvement de protestation va naรฎtre et se soldera par d’รฉnormes manifestations populaires rassemblant des dizaines de milliers de manifestants et des grรจves รฉtudiantes. Cette mobilisation se dรฉroule en dรฉpit de la dรฉsagrรฉgation des structures politiques de l’opposition, victimes de la dรฉrive du pouvoir ๐‘ณ๐’‚๐’—๐’‚๐’๐’‚๐’”, et va au-delร  de toutes les structures prรฉexistantes ร  son apparition. Le peuple qui envahit les rues de Port-au-Prince est, au moins pour une part, la masse des non-comptรฉs ou encore du (Pays en dehors) [Barthรฉlemy, 1989] exigeant une reconfiguration du sensible par la remise en cause de la frontiรจre entre lโ€™acceptable et lโ€™inacceptable.

Le rรฉgime aristidien est ainsi confrontรฉ ร  une vague de mobilisations sociales impliquant diverses sphรจres de la sociรฉtรฉ civile et politique.

๐‹โ€™eฬ€๐ซ๐ž ๐๐ซรฉ๐ฏ๐š๐ฅ ๐ž๐ญ ๐ฅ๐ž๐ฌ eฬ๐ฆ๐ž๐ฎ๐ญ๐ž๐ฌ ๐๐ž ๐ฅ๐š ๐Ÿ๐š๐ข๐ฆ

Arrive le pouvoir de celui qui a su, pendant deux quinquennats, comment conserver son pouvoir. Lโ€™homme ๐‘ปeฬ€๐’• ๐’‡๐’“eฬ€๐’•, comparativement ร  son premier quinquennat, a connu quelques moments difficiles dus surtout ร  des รฉmeutes de la faim principalement en 2008. Toujours calme, le prรฉsident Prรฉval a toujours une approche purement individualiste pour calmer les tensions. << Naje pou sรฒti >>, lโ€™on retiendra toujours ce dire de celui qui a su dรฉfier le professeur Leslie Franรงois Manigat aux รฉlections de 2006.

Lโ€™on ne peut non plus oublier cette mรฉtaphore crรฉole qui, inventรฉe par lโ€™imaginaire populaire et reflรฉtant parfaitement la cruautรฉ du quotidien des citoyens, รฉtait sur toutes les lรจvres : “grangou klowรฒks”. Allusion ร  peine voilรฉe ร  lโ€™effet dรฉvastateur de ce produit chimique sur lโ€™organisme humain. Le prรฉsident Prรฉval a quand mรชme bouclรฉ son mandat.

๐‹๐ž๐ฌ ๐ซ๐ž๐ฏ๐ž๐ง๐๐ข๐œ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ฌ ๐ฉ๐จ๐ฉ๐ฎ๐ฅ๐š๐ข๐ซ๐ž๐ฌ, ๐๐ž๐ฌ ๐ฅ๐ฎ๐ญ๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฌ๐š๐ง๐ฌ ๐ฆ๐ž๐ซ๐œ๐ข. ๐๐ฎ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ข๐ง๐š๐ฅ๐ข๐ญeฬ ?

๐‹๐ž ๐ฉ๐จ๐ฎ๐ฏ๐จ๐ข๐ซ ๐๐ž๐ฌ ๐“eฬ€๐ญ ๐Š๐š๐ฅ๐ž

Place au chanteur phare de Sweet Micky. ร‰lections contestรฉes. Lโ€™on parle dโ€™ingรฉrence amรฉricaine. Les deux candidats restants furent Martelly et la professeure Mirlande Manigat. La professeure vaincue. Michel Joseph Martelly devient 56e prรฉsident haรฏtien. Lโ€™homme au 5 E (Education, Environnement, Emploi, Etat de droit, Energie) arrive au pouvoir au moment oรน le tremblement de terre de janvier 2010 laisse toujours un goรปt amer sur les lรจvres de bon nombre dโ€™Haรฏtiens. Toutefois, les mobilisations ne vont pas tarder.

Le 30 septembre 2012, aprรจs des journรฉes dโ€™รฉmeutes au Cap-Haรฏtien, Port-au-Prince connaรฎt la premiรจre manifestation antigouvernementale depuis lโ€™รฉlection de Martelly, ร  lโ€™occasion de la commรฉmoration du coup dโ€™ร‰tat du 30 septembre 1991 contre Aristide. La foule scande son hostilitรฉ au gouvernement et revendique la prise en charge de ses besoins et lโ€™exigence dโ€™une sortie du dรฉnuement pour la masse des laissรฉs-pour-compte. De lร  รฉmergent des acteurs connus de tous : Avoka pรจp la, des parlementaires encore actifs sur la scรจne politique, des anciens membres de gouvernement pour nโ€™en citer que ceux-lร . Mais, avec lโ€™appui de la communautรฉ internationale et du secteur privรฉ des Affaires, tout ira de bon train pour le chef dโ€™ร‰tat.

Passation du pouvoir effectivement le 7 fรฉvrier de sa derniรจre annรฉe. Comme aucune รฉlection nโ€™a รฉtรฉ faite, il vient alors de se dรฉtacher des anciennes pratiques selon lesquelles la Cour de cassation aura ร  dรฉlรฉguer son numรฉro 1 pour lโ€™exercice du pouvoir. Cโ€™รฉtait plutรดt au parlement de gรฉrer lโ€™affaire. Au vu et au su de tous, Jocelerme Privert devient prรฉsident. ร‡a nโ€™a dรฉrangรฉ personne.

Difficilement, les รฉlections ont รฉtรฉ quand mรชme rรฉalisรฉes aprรจs un an de pouvoir de lโ€™ancien prรฉsident du parlement. Le PHTK sโ€™offre le gros lot. Le protรฉgรฉ de lโ€™ancien prรฉsident Martelly, Jovenel Moรฏse, bien que ciblรฉ par un regroupement de candidats (G8), sโ€™est quand mรชme รฉrigรฉ ร  la plus haute magistrature de lโ€™ร‰tat. ๐‘ตeฬ€๐’ˆ ๐’ƒ๐’‚๐’๐’๐’‚๐’๐’ ๐’๐’‚๐’, faisant รฉtat dโ€™un fameux gรฉographe en montrant quโ€™il maรฎtrisait bien presque tous les recoins du sol haรฏtien, lors de ses nombreux discours, allait inscrire son nom sur la liste des dirigeants haรฏtiens. La terre, lโ€™eau, le soleil, cette trilogie suffirait au natif de Nord-Ouest de remplir les ventres et les poches de ses quelque 13 millions de concitoyens. ๐‘ฒ๐’‚๐’“๐’‚๐’—aฬ€๐’ ๐’„๐’‰๐’‚๐’๐’‹๐’Ž๐’‚๐’ รฉtait aussi de la partie. Le prรฉsident Moรฏse se montrait vraiment digne dโ€™un homme de province.

Toutefois, lโ€™opposition ne lui laissera aucune chance de sommeiller calmement. Le plus marquant des mouvements revendicatifs sera celui des Petro Challengers. Tout est parti dโ€™une photo publiรฉe sur les rรฉseaux sociaux par le cinรฉaste dโ€™origine haรฏtienne Gibert Mirambeau, sur laquelle apparaissait la question : ๐‘ฒ๐’๐’•๐’† ๐’Œoฬ€๐’ƒ ๐’‘๐’†๐’•๐’“๐’๐’„๐’‚๐’“๐’Š๐’ƒ๐’† ๐’‚ ? Cette photo est devenue virale. En trรจs peu de temps, le mouvement des Petro Challengers est nรฉ. Dรจs aoรปt 2018, des manifestations รฉtaient organisรฉes devant les locaux de la Cour Supรฉrieur des comptes et du Contentieux Administratif.

Ce dossier PetroCaribe est un catalyseur de la contestation en ๐˜ˆ๐˜บ๐˜ช๐˜ต๐˜ช, qui fรฉdรจre de multiples secteurs de la sociรฉtรฉ (รฉconomiques, sociaux religieux, intellectuels etc.). Tous rรฉclament la reddition des comptes, la poursuite judiciaire des corrompus et corrupteurs, le dรฉpart du Prรฉsident, et le recouvrement de la souverainetรฉ pour bรขtir un ร‰tat dรฉmocratique et participatif.

Malheureusement, le prรฉsident Moรฏse, voulant ร  coup sรปr boucler cinq annรฉes, aura seulement ร  laisser sa peau le 7 juillet 2021.

Ayiti et sa crise actuelle

Aujourdโ€™hui, elle est dans lโ€™urgente nรฉcessitรฉ dโ€™une rรฉforme du systรจme, selon plus dโ€™un, car plus de deux siรจcles aprรจs lโ€™รฉrection de lโ€™ร‰tat d’Ayiti, il nโ€™arrive pas ร  coรฏncider son รฉpopรฉe de premier ร‰tat noir indรฉpendant au monde ร  une volontรฉ de dรฉveloppement รฉconomique, social et politique.

Avec Ariel Henry, prรฉsentement au pouvoir en ยซ ๐‘ซ๐’†๐’–๐’” ๐’†๐’™ ๐’Ž๐’‚๐’„๐’‰๐’Š๐’๐’‚ ยป, le pays semble descendre plus bas quโ€™il en รฉtait auparavant. Pour seulement un an, le neurochirurgien a un bilan lourd. Et ceci ne se remarque que dans la prolifรฉration des gangs, la chertรฉ de la vie, lโ€™inflation grandissante – 29%, IHSI (juin 2022) – et la tension populaire qui augmente surtout ร  la montรฉe des prix du carburant.

On assiste encore au phรฉnomรจne du Pays lock. Les manifestations deviennent plus violentes et la population opรจre surtout par le ๐’…๐’†๐’„๐’‰๐’๐’–๐’Œ๐’‚๐’š. Nโ€™empรชche quโ€™il y a toujours un petit groupe qui tente de voir ces actes par la morale. Tout en oubliant, dans quelques pays sรฉrieux quโ€™il ferait bon de vivre, le mal-รชtre, ou simplement lโ€™irrespect des droits fondamentaux sont toujours contestรฉs par tous les citoyens. En Ayiti, le silence ou le regarder-sans-voir semble plus que normal pour ces gens-lร .

Il revient ร  se demander, pour ces mouvements populaires, si vraiment les attentes sont uniquement la dรฉmission de dirigeants. Lโ€™on parle de systรจme. Est-ce le systรจme bourgeois syro-libanais รฉtabli depuis le commencement du XXe siรจcle ou encore, plus rรฉcemment, celui dรฉcoulant des mouvements de 2004 ?

๐‹๐ž๐ฌ ๐ซ๐ž๐ฏ๐ž๐ง๐๐ข๐œ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ฌ ๐ฉ๐จ๐ฉ๐ฎ๐ฅ๐š๐ข๐ซ๐ž๐ฌ, ๐๐ž๐ฌ ๐ฅ๐ฎ๐ญ๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฌ๐š๐ง๐ฌ ๐ฆ๐ž๐ซ๐œ๐ข. ๐๐ฎ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ข๐ง๐š๐ฅ๐ข๐ญeฬ ?

ร€ ๐ช๐ฎ๐ข ๐ฅ๐š ๐Ÿ๐š๐ฎ๐ญ๐ž ?

Maintes questions se posent. Certains parlent mรชme dโ€™une mauvaise rรฉpartition des richesses de lโ€™aprรจs indรฉpendance 1804. Car, le systรจme nโ€™est pas tout ร  fait sรฉgrรฉgationniste. Nโ€™est-ce pas Jean Jacques Accau qui disait : ยซ Milat pรฒv se nรจg, nรจg rich se milat ยป ? Mais, ce qui est sรปr, ce systรจme qui devient, qu’on se le dise, commun de tous a connu cette ampleur verbale rรฉcemment sous la dรฉcennie PHTKiste.

La supposition paraissant la plus plausible est celle de 2004. Le groupe des 184, dont lโ€™homme fort รฉtait Andrรฉ Apaid, ne cherchait pas vraiment ร  รฉtablir ce Contrat Social tant claironnรฉ. Il nโ€™y avait pas vraiment une interaction avec la masse populaire. Comme le signale le professeur Jean Anil Louis-Juste, ยซ ce grand rassemblement tient beaucoup plus ร  un meeting de rencontre participative ; dans la mesure oรน, au cours de ces rassemblements, il est difficile aux dirigeants du groupe des 184, dโ€™observer les interactions dans la foule, puisque dans les forums, seuls des orateurs font lโ€™exercice de la parole ยป. [Louis-Juste, 2003]

Le rรฉgime duvaliรฉriste faisait รฉtat de nombreuses critiques. Aprรจs son dรฉpart, la situation nโ€™a pas vraiment changรฉ. Il allait mรชme jusquโ€™ร  demander, lors de son retour, quโ€™avait-on fait de son pays. Aristide, Prรฉval, Martelly, Jovenel, tous avaient connu des soulรจvements populaires. Mais, et aprรจs ? Les revendications sont souvent similaires : un minimum de bien-รชtre, la diminution des inรฉgalitรฉs.

Malheureusement, pour citer le professeur Sonet Saint-Louis, cโ€™est une nation oรน tous les fusibles ont sautรฉ. Nรฉanmoins, le peuple se retrouve toujours dans les rues pour protester. Considรฉrant que notre pays est sous lโ€™emprise de lโ€™impรฉrialisme, peut-on vraiment sโ€™attendre ร  une baisse dโ€™inรฉgalitรฉs pour la plupart spoliatrices ? Est-ce le systรจme dont on parle qui cloue Ayiti au niveau du sous-dรฉveloppement ? Les rรฉponses ร  ces questions tarderont peut-รชtre ร  venir. Mais ce qui est sรปr, comme le disait Jean Jacques Rousseau, quand le peuple nโ€™aura plus rien ร  manger, il mangera le riche.

๐‹๐ฎ๐œ๐ค๐ž๐ง๐ฌ๐ฅ๐ฒ ๐‹๐”๐Œ๐€, รฉtudiant ร  lโ€™Universitรฉ dโ€™ร‰tat dโ€™Haรฏti
[email protected]
๐Ÿ๐Ÿ ๐ฌ๐ž๐ฉ๐ญ๐ž๐ฆ๐›๐ซ๐ž ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ

โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”โ€”

๐‘eฬ๐Ÿeฬ๐ซ๐ž๐ง๐œ๐ž๐ฌ

BARTHร‰LEMY, Gรฉrard. (1989). ๐™‡๐™š ๐™‹๐™–๐™ฎ๐™จ ๐™š๐™ฃ ๐™™๐™š๐™๐™ค๐™ง๐™จ, Port-au-Prince, รฉd. Henri Deschamps.

BEAUCEJOUR, Pierre Jameson. (2022, 25 mai). Le caractรจre ludique des manifestations populaires ne menace pas la lutte pour lโ€™รฉmancipation des malheureux haรฏtiens. Nouveaux Cahiers du socialisme. https://www.cahiersdusocialisme.org/le-caractere-ludique-des-manifestations-populaires-ne-menace-pas-la-lutte-pour-lemancipation-des-malheureuxe1-haitiens2/

HURBON, Laรซnnec. (2001). ๐™‹๐™ค๐™ช๐™ง ๐™ช๐™ฃ๐™š ๐™จ๐™ค๐™˜๐™ž๐™ค๐™ก๐™ค๐™œ๐™ž๐™š ๐™™โ€™๐™ƒ๐™–iฬˆ๐™ฉ๐™ž ๐™–๐™ช ๐™ญ๐™ญ๐™ž ๐™š ๐™จ๐™žeฬ€๐™˜๐™ก๐™š. ๐™‡๐™– ๐™™eฬ๐™ข๐™ค๐™˜๐™ง๐™–๐™ฉ๐™ž๐™š ๐™ž๐™ฃ๐™ฉ๐™ง๐™ค๐™ช๐™ซ๐™–๐™—๐™ก๐™š, Paris, Karthala.

IHSI. (2002, Juin). Indice des prix ร  la consommation pour lโ€™ensemble du pays.

LOUIS-JUSTE, Jean Anil. (2003, Dรฉcembre). ยซ Pourquoi de nouvelles relations sociales ? Le vivre ensemble comme pratique de citoyennetรฉ pleine ยป, PAPDA.

THERME, Pierre. (2014, 03 septembre). Haรฏti 2003-2012 : les mouvements de contestation populaire face aux logiques de lโ€™aide. ๐˜Š๐˜ข๐˜ฉ๐˜ช๐˜ฆ๐˜ณ๐˜ด ๐˜ฅ๐˜ฆ๐˜ด ๐˜ˆ๐˜ฎeฬ๐˜ณ๐˜ช๐˜ฒ๐˜ถ๐˜ฆ๐˜ด ๐˜ญ๐˜ข๐˜ต๐˜ช๐˜ฏ๐˜ฆ๐˜ด. http://journals.openedition.org/cal/3175

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker